Tél:+228 92 42 51 78
latest

8 sept. 2021

Guinée : Le CACIT et 21 OSC africaines font des propositions au CNRD



La situation actuelle de la Guinée Conakry préoccupe des Organisations de la société civile (OSC) du continent. Dans un communiqué, vingt-deux (22) OSC africaines dont le CACIT prennent acte du renversement du régime d’Alpha Condé et font des propositions au Comité Nationale du Rassemblement et du Développement (CNRD), dirigé par le Col Mamady Doumbouya.

Depuis dimanche, la situation en Guinée est caractérisée par l’arrestation du Président Alpha Condé, la suspension de la Constitution, la dissolution du Gouvernement et la mise en place du CNRD. Bref, l’élite militaire de la Guinée venait d’écourter le 3èm mandat d’Alpha Condé.

Face à la situation de coup d’Etat qui ne cesse de prendre d’ampleurs en Afrique, les 22 OSC appellent les Etats africains au respect des dispositions constitutionnelles en vue de faire obstacle à la recrudescence du phénomène.

Concernant la Guinée, les OSC invitent le CNRD au respect des dispositions de la Charte Africaine de la Démocratie, des Elections et de la Gouvernance (CADEG), dans la gestion de la crise.

De même, elles appellent le CNRD, à mettre immédiatement en place et sans condition en liberté, les défenseurs des droits de l’Homme, journalistes et autres leaders d’opinion arbitrairement arrêtés par l’ancien régime d’Alpha Condé.

Par ailleurs, elles demandent que les violations des droits de l’Homme qu’à connues la Guinée, y compris les évènements tragiques du 28 septembre 2009 qui avaient fait plusieurs victimes, fassent objet d’enquêtes.

Pour les évènements du 05 septembre 2021, soldés par des violations graves des droits de l’Homme, elles demandent qu’une enquête impartiale soit également diligentée afin de situer les responsabilités.  

Autre recommandation et pas des moindres, est de mettre en place un cadre juridique favorable au mécanisme de protection des défenseurs des droits de l’Homme, des militants de la démocratie et des journalistes.

En sommes, les OSC demandent aux nouvelles autorités guinéennes, de respecter les droits de l’Homme et de promouvoir la lutte contre l’impunité pendant la transition.

Rappelons que les organisations signataires du communiqué sont le ROADDH, le REDHAC, la CODDH, la CTDDH, le CODDHD, le RNDDH, le Network of the Independance Commission Human Rights in North Africa, le Human Rights Defenders Network-Sierra Leone, Independance Humain Rights of Liberia, le HRP-ONG, le CACIT, le IM2DH, le SIDH, Amnesty International Sierra Leone, Partenership for Justice, CDFDH, CBDDH, ACDHRS,la Coalition des défenseurs des droits humains du Bénin et le Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’Espace CEDEAO.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com        

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire