Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 sept. 2021

Les Evêques, pas d’accord sur la fermeture des églises et disent non à l’usage de la pression pour la vaccination



La stratégie de lutte contre la crise sanitaire et la récente fermeture des églises passent mal à la Conférence des évêques du Togo (CET). En leur session ordinaire du vendredi 24 septembre 2021 à Lomé, les Evêques dénoncent l’approche exclusivement biomédicale du Gouvernement, dans la lutte contre la pandémie et s’insurgent contre des mesures prises qui ne respectent pas forcément la dignité, la liberté et les droits fondamentaux de la personne humaine.

Selon la CET, la fermeture systématique des lieux de culte comme un des moyens de lutte contre la transmission du virus, relève d’une approche exclusivement biomédicale de la pandémie qui ignore sa réalité psychologique, anthropologique, sociale et spirituelle.

« Les lieux de culte, notamment ceux de l’église catholique, sont des endroits où les mesures de prévention sont majoritairement respectées par rapport à d’autres lieux qui pourtant ne sont pas frappés par les mêmes mesures », ont-ils écrit.

Pour les Evêques, la décision de fermeture des églises n’a pas suffisamment pris en compte la contribution des autorités religieuses.

« Dans cette lutte, nous devons aussi lever les yeux vers le Seigneur pour implorer son secours », ont-ils rappelé.

A en croire les responsables de l’Eglise catholique, les mesures prises notamment la stratégie vaccinale par le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie doivent respecter la dignité, la liberté et les droits fondamentaux de la personne humaine.

« Les réseaux sociaux véhiculent certes beaucoup de fausses informations sur cette vaccination. Mais on ne peut pas non plus, de façon responsable, balayer du revers de la main tout ce qui se dit sur la fiabilité, l’efficacité, la dangerosité, les effets secondaires et le problème de conservation de ces vaccins pour la plupart en phase d’expérimentation », ont-ils lancé.

Dans cette situation, se posent-ils la question, « est-il opportun de faire usage de la pression et des sanctions pour obliger les populations à se faire vacciner ? ».

Dans leur message sur la pandémie de la covid-19, la CET a exhorté le Gouvernement à développer des stratégies qui expliquent et qui peuvent, par des argumentations, convaincre chaque Togolais à personnellement, librement et de façon responsable décider de se faire vacciner.

Aussi estiment-ils que si l'effort déployé par les autorités pour combattre cette pandémie était le même pour toutes les pathologies, on ne déplorerait pas aujourd'hui encore l'insuffisance de structures de santé adéquates, les équipements appropriés, le personnel, le soin de santé etc.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire