Tél:+228 92 42 51 78
latest

2 sept. 2021

Togo : Le CACIT promeut les droits de l’Homme en milieu scolaire



Dans le but de contribuer à la promotion des droits de l’Homme en milieu scolaire et universitaire, le Collectif des Associations contre l’Impunité au Togo (CACIT), a lancé en juillet 2020, le concours « Jus in Cultura ». Les 20 lauréats dudit projet devant promouvoir les droits de l’Homme chez les jeunes, ont été primés jeudi 2 septembre 2021, à Lomé.

Placé sur le thème : « Protégez nos enfants » avec un focus sur le droit « des enfants et des jeunes », le concours « Jus in Cultura » organisé dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des droits de l’Homme, connait ses lauréats.

En effet, il s’agit de 20 lauréats retenus sur les 33 candidatures de jeunes de moins de 35 ans.

Pour Doris Guinhouya, Responsable du département de Promotion des droits de l’Homme et genre au CACIT, le concours a pour objectif de faire participer les jeunes au processus des droits l’Homme.

« C’est un concours organisé dans le cadre de la promotion des droits de l’Homme au niveau des jeunes. En organisant ce concours, nous avons réfléchi au moyen de faire participer les jeunes au processus de droits de l’Homme. C’est dans ce cadre que nous avons organisé ce concours aux moins de 35 ans, pour qu’ils nous envoient des pièces théâtrales sur la thématique spécifique des droits des jeunes », a-t-elle indiqué.

Ainsi des vingt (20) textes retenus, l’on relève 18 pièces théâtrales, un (1) poème et  un (1) récit qui parle de la situation que les enfants traversent dans nos sociétés. Et ces situations sont relatives à l’apatridie, la maltraitance des enfants, les abus sur mineurs et bien d’autres.

« Notre objectif c’était de voir comment les jeunes perçoivent les droits de l’Homme et plus spécifiquement les droits des enfants et comment ils le ressortent dans la vie de tous les jours. Les textes retenus décrivent une multitude de réalités que les enfants, les jeunes filles vivent dans nos milieux », a mentionné Mlle Guinhouya.

Selon Amemassor Ami, Vice-Présidente du CACIT, l’initiative revêt toute son importance.

« L’éducation aux droits de l’Homme dans les milieux scolaires contribue de manière essentielle à prévenir à long terme les atteintes aux droits de l’Homme et à réaliser une société juste dans laquelle les droits de tous ont une valeur et sont respectés », a-t-elle déclaré.

Quelle finalité pour les textes des lauréats ?

Compilés en un recueil, les textes retenus seront mis à disposition des établissements scolaires  pour renforcer la sensibilisation des enfants pour une meilleure promotion des droits de l’Homme en milieu scolaire.

« Les textes des 20 lauréats retenus à ce concours, ont été regroupé en un recueil de textes que nous avons produit et qui sera distribué au niveau des écoles pour l’éducation des droits de l’Homme au niveau des jeunes et des adolescents », a expliqué Mlle Guinhouva. 

Rappelons que la cérémonie à cette première édition, a également connue la présence de Nadiétou Zibilila, Responsable national du Centre d’Information des Nations Unies (CINU).

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com        

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire