Tél:+228 92 42 51 78
latest

29 sept. 2021

Togo : Le CLTPPT réitère son appel à la libération sans condition des détenus politiques



Le Comité pour la libération de tous les prisonniers politiques du Togo (CLTPPT) se félicite de la libération du Prophète Esaïe Kokou Dékpo. Cependant, Prof David Dosseh, Coordonnateur du CLTPPT s'indigne contre l’instrumentalisation et la corruption du corps judiciaire, et appelle à la libération sans condition de tous les détenus politiques.

Interpellé le 14 septembre 2020, Prophète Esaïe Dékpo a recouvré sa liberté après un an de détention. 

Dans un communiqué, Prof Dosseh est revenu sur les vices de procédures dans l’affaire Dékpo.

« Arbitrairement arrêté le lundi 14 septembre 2020, suite à la convocation au SCRIC de la Gendarmerie nationale, pour ses propos lors d’une Conférence de presse tenue le 30 août 2020, dans le cadre de la contestation des élections présidentielles du 22 février 2020, il a été gardé à vue au SCRIC pendant 18 jours, donc une violation fragrante des dispositions relatives à la détention », a-t-il écrit.

Aussi relève-t-il les défaillances de la procédure qui a conduit sa condamnation en première instance le 06 janvier 2021, à trente-six mois  (36) mois, soit trois (3) ans d’emprisonnement dont trente-deux (32), ce, après avoir passé plusieurs mois de détention.

« Après appel relevé par le Procureur de la République le 7 janvier 2021, sa condamnation en première instance est aggravée, porté à deux (2) ans d’emprisonnement dont un ferme et 1 ans avec sursis », a indiqué le Coordonnateur avant d’ajouter : « Le vendredi 17 septembre 2021, le Prophète Esaïe Dékpo aurait normalement dû recouvrer son élargissement de la Prison de Lomé, jour où était arrivé à terme échu la peine de 1 an de prison ferme à laquelle il a été arbitrairement condamné…Mais contre toute attente, il aura été maintenu en détention au-delà de cette date et il aura fallu que le CLTPPT par information rendue publique le mardi 21 septembre 2021, dénonce publiquement ce fait, pour que finalement le 24 septembre, il soit extrait de la Prison de Lomé ».

Par ailleurs, le CLTPPT dit constater que les autorités togolaises font la sourde oreille à la demande de libération des acteurs politiques innocemment et injustement emprisonnés.

Pour Prof David Dosseh les acteurs politiques encore détenus sont soumis aux actes de tortures et autres traitements cruels, inhumains et dégradants.

« Le Comite formule le vœu que la libération de Prophète Esaïe puisse faire entendre raison tant aux autorités togolaises qu’à un corps judiciaire dont la corruption et l’instrumentalisation sont publiquement dénoncés aujourd’hui de l’intérieur même de cette corporation et enfin ouvrir la voie à la libération immédiate et sans condition de toute la centaine de prisonniers politiques innocents qui continuent encore à croupir dans les geôles du régime togolais », a-t-il appelé.  

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire