Tél:+228 92 42 51 78
latest

1 oct. 2021

Dr Gilbert Tsolenyanu : "Il n’est pas un agent de santé"

Dr Gibert Tsolenyanu


Dr Gibert Tsolenyanu est catégorique. Aucun agent de santé n’est mêlé à l’affaire de faux carnet vaccinal contre une somme de 15.000 FCFA. Si le Secrétaire général du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) déplore les faits, il dément aussi l’information selon laquelle un médecin ou un agent de santé à la polyclinique Agoè Démakpoè a été interpellé pour avoir remis un carnet vaccinal à une dame sans lui avoir administré le vaccin contre la Covid-19.

A sa conférence de presse hebdomadaire de mercredi, le Col-Médecin Djibril Mohaman, Coordonnateur National de la Gestion de riposte contre la Covid-19 (CNGRC) avait déclaré qu’un médecin a été pris en fragrant de faux à la Polyclinique Agoè Démakpoè, en remettant un carnet vaccinal à une personne contre 15.000 FCFA, sans lui avoir administré le vaccin Covid-19.

Dans un communiqué, Dr Gilbert Tsolenyanu, Secrétaire général du SYNPHOT déplore les faits.

« Effectivement, cet acte déplorable a été commis par un étudiant de l’Ecole Nationale de Formation Sociale de l’UL (ENFS) en stage d’un mois et de passage au service de vaccination pour une semaine. Il lui avait été demandé d’assister aux séances de vaccinations contre la covid-19 », a-t-il indiqué avant d’ajouter : « Il n’est ni personnel de la polyclinique Agoè Démakpoè ni membre des équipes de vaccination de la Polyclinique ni personnel soignant et par ricochet, il n’est pas un agent de santé ».

Pour Dr Tsolenyanu, le traitement fait de l’information jette du discrédit sur les agents de santé.

« Le SYNPHOT tient à féliciter et à encourager tous les agents de santé pour les sacrifices consentis chaque jour dans un contexte de sous équipement de nos hôpitaux, de conditions de vie et de travail très pénibles, surtout durant cette pandémie à la covid-19 où ils sont en première ligne et font un travail remarquable », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le SYNPHOT s’engage à rectifier le tir par rapport aux reproches formulés par les populations, sur les acteurs de santé.

« Le SYNPHOT tient également à rappeler qu’il s’est engagé avec les ordres et associations professionnels et tous les syndicats de la santé du privé comme du public au cours de la Journée de réflexion des acteurs de la santé sur les reproches formulés par la population, à mener des actions contre les pratiques qui n’honorent pas le secteur santé et tendent à lui faire perdre ses lettres de noblesses », a-t-il lancé au personnel soignant.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire