Tél:+228 92 42 51 78
latest

28 oct. 2021

Kossi Aboka : "La route n’est pas un marché"

Kossi Aboka


Face aux remous suscités par son opération de désencombrement des trottoirs, Kossi Aboka s’est expliqué jeudi 28 octobre 2021, devant la presse. Pour le Maire du Golfe 5, l’opération vise à protéger les populations de la commune et à donner une belle image à Lomé, la capitale.

Au cours de sa conférence de presse, M. Aboka est revenu sur l’opération de désencombrement et son bien-fondé pour les populations.

« Nous n’avons pas agi dans une commune autre que la nôtre. Aujourd’hui, il est question que nous arrangions la ville. Et c’est cet engagement que nous avons pris en promettant aux populations de donner à notre commune, une image urbaine. Et en amont, nous avons fait beaucoup de sensibilisation contre l’occupation illégale des chaussées », a-t-il déclaré.

Pour le Maire du Golfe 5, l’opération de désencombrement menée mardi, fait suite à plusieurs sensibilisations.

« Avant l’opération, nous avons fait plus de dix (10) rencontres avec les populations pour les amener à comprendre que les voies publiques ne sont pas des marchés pour installer les marchandises. L’Etat débourse beaucoup de milliards pour faire les voies publiques. Donc c’est notre obligation de protéger les ouvrages que l’Etat est en train de faire », a-t-il rappelé.

A la question de savoir pourquoi percevoir des taxes chez les populations cibles et revenir détruire leurs installations ? Le Maire répond : « Ce n’est pas à cause des recettes qu’il faut saboter la beauté de notre ville. On ne peut pas vouloir le développement et son contraire. Donc nous sommes obligés d’agir ».

Une invite aux populations

L’entretien des infrastructures publiques surtout routières est une affaire de tous.

« La route n’est pas un marché, la voie publique n’est pas un marché. Occuper ces lieux, constitue un danger pour l’occupant et pour le passager. Nos populations nous sont chères. Nous voulons que les gens soient en vie pour contribuer au développement. C’est pourquoi nous appelons les populations à allers s’installer dans les marchés », a expliqué M. Aboka.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

1 commentaire

  1. Je suis vraiment pour le maire,mais aidez nous a pouvoir vous servir.ce n'est pas tout le monde qui peut aller au marche.je souhaiterais que le maire pense bien de mettre de mini marche a des lieux strategiques au moins a 2,5km de gauche a droite de chaque axce et regourper chaque corps de metier les moins necesaires.merci le maire.

    RépondreSupprimer