Tél:+228 92 42 51 78
latest

26 nov. 2021

EPU : Les capacités des parlementaires renforcées sur les mécanismes d'évaluation



Du 24 janvier au 04 février 2022, le Togo passe au 3ème cycle de l’Examen Périodique Universel (EPU). Vendredi 26 novembre 2021, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) en collaboration avec l’UPR INFO ont renforcé les capacités des parlementaires sur les mécanismes de l’EPU.

La session d’informations organisée vendredi à l’Assemblée nationale, pour les députés appelés à contrôler la mise en œuvre des recommandations issues des sessions de l’EPU vise à les informer des préparatifs des acteurs de la société civile pour la 40ème session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genèse en Suisse et de les outiller sur les mécanismes de fonctionnement et les étapes clés du processus de l’EPU.

Ainsi, la session a permis de renforcer leurs capacités sur les mécanismes de l’EPU pour une maitrise des mécanismes de fonctionnement et les étapes clés du processus et les bonnes pratiques pour assumer leurs rôles régaliens.

« L’EPU, même s’il est un mécanisme des Nations Unies, il est aussi et surtout un processus national au sein duquel toutes les parties prenantes dont le parlement, doivent participer », a précisé Yaovi Sronvie, président de la CNDH.

Pour Kossi Hounakey, vice-président de la Commission permanente des droits de l’Homme, l’assemblée nationale reste disponible pour accompagner l’exécutif dans ses efforts de protection des droits de l’Homme au Togo.

« L’Assemblée nationale quant à elle, jouera toujours sa partition aux côtés du gouvernement togolais, sous la houlette de Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, pour la protection et la promotion des Droits de l’Homme dans notre pays. C’est dans ce cadre qu’elle a voté la loi relative à la protection des données à caractère personnel et n’a jamais hésité à autoriser la ratification des conventions et autres traités relatifs à la protection et à la promotion des Droits de l’Homme », a-t-il déclaré.

Rappelons que l’EPU a été institué par la résolution 60/251 du 15 mars 2006 de l’Assemblée générale des Nations Unies. Et il est un processus qui consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’Homme. Il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des Droits de l’Homme et donne à chaque Etat l’opportunité de présenter les mesures qu’il a prises pour améliorer la situation des droits de l’Homme sur son territoire et remplir ses obligations en la matière. L’objectif ultime de l’EPU est d’améliorer la situation des droits de l’homme dans tous les pays et de traiter des violations des droits de l’homme, où qu’elles se produisent.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire