Tél:+228 92 42 51 78
latest

8 nov. 2021

Le Togo mise sur sa carte de fertilité des sols pour développer son agriculture



L’agriculture nourrit son homme au Togo. A l’aune de sa valeur sociale et économique, les pouvoirs publics facilitent son expansion à travers des techniques modernes et plans opportuns. Face à une population nationale très consommatrice et des étrangers friands des produits togolais, le pays a fait le choix d’accroître la productivité agricole. Cette volonté l’a conduit à l’élaboration de la carte de fertilité des sols agricoles, amorcée en 2017 avec la phase pilote sur les sites des agropoles dans les 05 régions.

Fertitogo est le projet d’élaboration de la carte de fertilité du Togo. Il s’agit d’un système d'aide à la décision et à l'information pour une fertilisation raisonnée des cultures, qu’il s’agisse des grandes cultures qui représentent des denrées de base ou des cultures à plus haute valeur ajoutée qui constituent un atout économique non négligeable pour le pays. Les cartes aident les agriculteurs à répondre de manière efficace aux besoins en fumure minérale et organique.

A la fin de l’année 2019, le projet avait déjà facilité l’échantillonnage de 1 813 000 ha, soit 50,46% du territoire national et a permis de générer 04 cartes thématiques à savoir pH, matière organique, phosphore assimilable et potassium échangeable, pour les régions des Savanes et de la Kara. Les résultats des analyses avaient permis de formuler des recommandations en unités fertilisantes pour 09 cultures majeures dans les Savanes et 12 dans la Kara.

Des cartes de fertilité pour 06 préfectures septentrionales

En mi-août 2021, l’Institut togolais de la recherche agronomique (Itra), organe en charge du pilotage du projet, a fait des recommandations après des analyses de la composition du sol de 06 préfectures (Dankpen, Oti-Sud, Bassar, Oti, Kozah, Assoli) au nord du pays. De fait, plus aucune culture ne devrait se faire au hasard dans ces localités puisque le projet a permis d’identifier les sols et les cultures qui leur sont propices.

Les recommandations issues des recherches abordent à la fois les potentialités et les faiblesses des sols en question, les fertilisants adaptés, le niveau de la récolte, les techniques d’amélioration du rendement agricole, les bonnes pratiques et les meilleurs systèmes de culture pour améliorer la productivité des sols… A Assoli par exemple, les chercheurs ont notifié que l’augmentation des rendements peut passer par des facteurs comme la préparation des sols, l’apport de fumure organique, les sources de matières organiques, le système de rotation, les variétés améliorées, la période d’apport d’engrais, les traitements phytosanitaires, etc.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire