Tél:+228 92 42 51 78
latest

22 nov. 2021

Les forces et faiblesses de la Cour de justice de la CEDEAO discutées à Lomé



La conférence internationale de la Cour de justice de la CEDEAO a été lancée lundi 22 novembre 2021, à Lomé. Ouverte par Pius Kokouvi Agbetomey, garde des sceaux, ministre de la justice et de la légalisation, elle permettra aux participants d’analyser les forces et faiblesses de la Cour pour plus d’efficacité.

Placée sous le thème : « 20 ans de la Cour de justice de la CEDEAO : Réalisations, défi et perspective », la conférence internationale de la CEDEAO, réunit du 22 au 25 novembre 2021, des acteurs venus de la sous-région.

Durant quatre jours, la rencontre à laquelle participe Jean Claude Kassi Brou, président de la commission de la CEDEAO, permettra de définir des stratégies pour plus d’efficacité de la Cour.

Opérationnelle depuis 1999, la Cour de justice de la CEDEAO, peut être saisie par les Etats ou encore émettre un avis consultatif sur des questions juridiques lorsqu’elle est saisie.

Pour pleinement joué ce rôle qui entre dans le cadre de l’amélioration de la cohésion sociale dans la sous-région, elle initie annuellement une conférence internationale pour l’autocritique de ses travaux.

Cette année, le Togo abrite la conférence portée sur les 20 ans de la Cour.

Pour Pius Agbétomey, garde des sceaux, ministre de la justice et de la légalisation, il sera question pour les acteurs d’analyser les forces et faiblesses de la Cour et définir les perspectives pour relever les défis qui s’imposent à la communauté.

La Cour et ses initiatives

En effet, les 1ers juges de la Cour de justice de la CEDEAO ont prêté serment le 30 janvier 2021. Et depuis, plusieurs paliers ont été franchis.

« La Cour de justice de la CEDEAO est incontournable dans l’intégration régionale. Cet organe est mieux connu par les populations de la région. L’extension de ses compétences lui ouvre les champs d’intervention quasi universelle dans de nombreux domaines en témoigne l’augmentation significative du nombre d’affaires traitées au cours de ces dernières années. L’organe a aussi finalisé le projet de la nouvelle vision 2050 qui prendra la place de celle de 2020 arrivé à terme en décembre », a déclaré Jean Claude Kassi Brou avant d’ajouter : « qu’au cours de l’élaboration de cette vision, les aspirations des populations ont été pris en compte. Et l’une de ces priorités est l’encrage de la bonne gouvernance, le respect de l’Etat de droit et de liberté fondamentales des citoyens ».

Notons que des sous thématiques comme : « La Cour de justice de la CEDEAO, un tribunal communautaire ou un tribunal de droit de l’homme », « Relation entre la Cour de justice de la CEDEAO et les Etats membres », « Stratégie pour renforcer l’efficacité de la Cour », seront débattues au cours de la conférence qui prend fin jeudi.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.    

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire