Tél:+228 92 42 51 78
latest

23 nov. 2021

Les pays bénéficiaires de WACA ResIP en conclave à Lomé sur l’érosion côtière



La 7ème session du Comité Régional de Pilotage du Projet d’Investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP) s’ouvre mercredi 24 novembre 2021, à Lomé. La rencontre vise à coordonner les actions des pays côtiers de la sous-région pour une lutte efficace et efficiente contre l’érosion côtière.

Face à l’avancée de la mer, le Togo et les pays côtiers de la sous-région poursuivent leurs efforts dans la lutte contre l’érosion côtière dans le cadre du projet WACA ResIP.

Financé par la Banque mondiale (BM) d’une enveloppe initiale de deux-cents vingt-six (226) millions de dollars, le Projet qui couvre six (6) pays à savoir le Togo, Bénin, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sénégal, Sao-Tomé et Principé vise à renforcer la résilience des côtes cibles.

Aujourd’hui, il s’agit plus de mieux orienter le projet pour des actions plus ciblées d’où la 7ème session de Comité Régional de Pilotage qui s’ouvre mercredi à Lomé.

Pour Awa Cissé Wagué, représentant-résidente de la Banque mondiale, des réalisations sont faites dans le cadre du projet. Mais la plus grosse sera la construction des infrastructures pour directement agir sur le phénomène.

Si au Togo le projet est coordonné par le ministère en charge de l’environnement, au niveau sous-régional, il bénéficie d’une coordination de la Commission de l’UEMOA. Une Commission qui fait de la problématique de l’érosion côtière, de pollution et de l’inondation son cheval de bataille. 

Pour Kako Noubukpo, coordonnateur de la Commission agriculture climat de l’UEMOA, la lutte contre l’érosion côtière est d’une urgence absolue.

« Le projet WACA s’inscrit dans la dynamique de lutte contre l’érosion côtière, qui est d’une urgence absolue parce que nous perdons 5 à 10 mètres chaque année du fait de l’avancée de la mer. Avant tout, le projet WACA est une initiative des Etats de l’UEMOA, des Etats qui ont pris la mesure très tôt en donnant en 1991, des instructions à la Commission de l’UEMOA de faire tout ce qui est de son possible », a-t-il indiqué. 

Quelques résultats

Au nombre des résultats du WACA, l’on note la réalisation du bilan 2020 des littoraux, la réalisation de l’étude de faisabilité pour la mise en place de l’observatoire régionale du littoral, la contribution à l’organisation de la conférence des parties de la Convention d’Abidjan et l’adoption des protocoles additionnels.

Autres résultats et pas des moindres reste la mise en place du Conseil scientifique régional pour accompagner par des avis scientifiques et techniques le choix et la réalisation des investissements pour ne citer que ces réalisations

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire