Tél:+228 92 42 51 78
latest

19 nov. 2021

Togo : Prof Kokoroko réhabilite des directeurs d’écoles après les preuves

Prof Dodzi Komla Kokoroko


Certains enseignants grévistes démis le 04 novembre 2021, de leurs fonctions de directeurs d’écoles publiques sont réhabilités. Selon Prof Dodzi Komla Kokoroko, ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, les enseignants réhabilités sont ceux qui ont apporté les preuves de leurs non-participations aux débrayages de la FESEN.

Suite à la grève des 03 et 04 novembre 2021, de la FESEN, des directeurs d’établissements du préscolaire et primaire publics, ont été démis de leurs fonctions pour avoir observé les débrayages jugés illégaux par le gouvernement.

Cependant, des preuves de non-participation à la grève, ont été demandées aux directeurs déclassés en vue de leurs réhabilitations.

Ainsi, ceux qui ont réussi à prouver leurs présences à leurs postes pendant la grève, ont été réhabilités mercredi 17 novembre 2021, par Prof Komla Dodzi Kokoroko.

Par ailleurs, ceux qui ont décidé d’assumer leurs participations à la grève, demeurent enseignants mais ne sont plus chefs d’établissements.

« Il y a autant de réhabilités que de nouveaux directeurs remplaçant », a rappelé Prof Kokoroko.

Notons qu’au finish, vingt-deux (22) directeurs restent déclassés dans les Savanes et vingt-six (26) dans la région de la Kara.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.    

« PRECEDENT
SUIVANT »

1 commentaire

  1. C'est juste pour cacher sa honte. Aucune preuve ne peut montrer qu'ils étaient au poste. Nos écoles non pas de caméra de surveillance. Les documents qu'il a demandé au directeur d'apporter se signe au plus tard le lundi avant 7h30 pour toute la semaine or la grève a commencé le mercredi donc normalement tous les directeurs même grévistes doivent avoir ça. Si sur 667, c'est 22 seulement qui ont fait la grève selon lui, où il avait trouvé tout ses noms? Un seul inspecteur à pu faire le tour de plus 400 établissements en une journée. Honte à lui.

    RépondreSupprimer