Tél:+228 92 42 51 78
latest

17 nov. 2021

Tribune : Protégeons nos espoirs d’une nouvelle Afrique…

Eli Goka-Adokanu


Le terrorisme avance. Il emporte des vies et détruit des communautés en Afrique. Dans le nord du Burkina-Faso, à Inata, le dimanche 14 novembre 2021, au moins 28 gendarmes et 4 civils ont été tués par des jihadistes présumés.  En Ouganda, à Kampala, ce 16 novembre 2021, 02 bombes ont explosé. De nombreuses sources annoncent qu'il s'agissait d’éléments terroristes portant des vestes suicides et déguisés en conducteurs de taxi-moto. Le tableau est noir et très triste. 

En dehors de nos appels pour une franche collaboration de nos populations avec les forces de défense et de sécurité, les Etats africains doivent mieux s’organiser pour faire face à ce phénomène qui depuis plusieurs années entame nos espoirs d’une nouvelle Afrique. 

Nous portons tous des critiques sur la gouvernance en Afrique, en appelant les gouvernants à mieux faire, à trouver des mécanismes qui puissent mieux organiser la redistribution de nos richesses. Et il ne faut jamais l’occulter : toute réaction efficace au terrorisme doit prendre en compte la question des inégalités structurelles qui se transforment, dans une relation de causalité, en violence effective ou finalement en terrorisme, dans chacun de ses aspects.

Nous sommes tous d’accord, une société soucieuse des droits de l’homme et bénéficiant d’une croissance économique suffisante et équilibrée réduit considérablement les risques d’apparition de violences internes, dont le terrorisme, aussi bien que les soutiens indirects à celui-ci.  

Mais là, et dans l’immédiat, nous devons comprendre que la situation pourrait s’empirer davantage si rien n’est fait de manière radicale pour définitivement mettre fin à ce projet sanguinaire dont se nourriraient des forces mafieuses au niveau mondial. 

Comment comprendre le fait que ces petits groupes armés arrivent à surprendre et à commettre si régulièrement des meurtres sur des territoires étatiques face à des armées régulières ?  

Notre avenir est en jeu, nos espoirs pourraient se perdre face à de telles atrocités.  L’Afrique doit trouver une solution propre à elle, pour détruire cette entreprise de guerre qui sabote son avenir. 

Il est également important que les responsables religieux, et surtout musulmans s’engagent sans complaisance dans une sensibilisation qui va décourager les jeunes susceptibles d’être manipulés avec des éléments de l’islam. Ils doivent sortir de leur silence pour combattre avec la parole, avec un discours d’amour, de tolérance et de paix. 

Ensemble, protégeons l’avenir que nous nous efforçons de construire quelles que soient nos divergences de point de vue. 

Eli Goka-Adokanu, Journaliste, Président du réseau « Initiative des journalistes africains pour la citoyenneté »

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire