Tél:+228 92 42 51 78
latest

24 déc. 2021

CNC : Le Togo maitrise sa dette, selon Sani Yaya

Sani Yaya


Sani Yaya, ministre de l’Economie et des Finances a présidé jeudi 24 décembre 2021, la 4ème session du Conseil National de Crédit (CNC). Une rencontre, consacrée à l’évaluation de l’activité économique au neuf (9) premiers mois de l’année.

En effet, la rencontre qui a permis d’analyser la situation économique monétaire, le système bancaire et financier au titre de l’année 2021, a été marquée par la présence de Kossi Ténou, directeur national de la Banque Centrale de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Au cours des neuf (9) premiers mois de l’année, on note une reprise de l’activité économique. Le taux de croissance est à 5,3% contre 1,8% en 2020, le tout couronné par la maitrise de la dette.

Cependant, il y a une dynamique haussière au niveau des prix.

« Notre préoccupation majeure dans cette phase de reprise de l’activité concerne la dynamique haussière du niveau général des prix. En effet pour la première fois depuis 10 ans, le taux d’inflation moyen a atteint un niveau exceptionnel de 4,1% au terme des neuf premiers mois de l’année », a relevé Sani Yaya, ministre de l’Economie et des Finances.

Selon M. Yaya, cette tendance haussière se justifie par l’insuffisance de l’offre sur le marché et à la hausse des prix des produits importés.

Face à cette situation qui pourrait à la longue éroder le pouvoir d’achat des ménages et impacter négativement la croissance économique, des initiatives sont donc prises de part et d’autre pour relever les défis dans de bref délai.

Le financement de l’économie

Au niveau du financement de l’économie et de l’évolution du secteur financier, on note une phase ascendante, caractérisée entre autres par la progression de nouveaux concours bancaires à l’économie, le maintien des concours bancaires pour ne citer que ceux-là.

De même, les indicateurs au niveau de l’inclusion financière se sont améliorés avec un taux de bancarisation passé de 79% en 2020 à 89% en 2021, soit 10 points de plus.

La privatisation de la BTCI

En effet, les travaux de la 4ème session du CNC a également permis au ministre de l’Economie et des Finances, de porter un regard sur la privatisation de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie (BTCI).

Cédée à 90% à la Compagnie financière International Business Holding à l’issue d’un appel d’offre, le ministre relève la réussite du processus.

« Certes le processus a été long, au regard des objectifs assignés à cette privatisation. Mais la compagnie financière IB Holding a été finalement retenue parmi les cinq (5) soumissionnaires…Cette privatisation va renforcer la résilience de la banque et favoriser la contribution du système bancaire au financement de l’économie nationale », a expliqué M. Yaya.

Des défis à relever

En termes de défis, il sera question de travailler à la baisse des taux d’intérêt pratiqués par les banques, améliorer le financement des secteurs de l’agriculture et de l’habitat, parvenir à une mobilisation de ressources par les Petites et Moyennes Entreprises à travers les dispositifs PME, améliorer la qualité du portefeuille de crédit des banques et des systèmes financiers décentralisés et renforcer la qualité d’accueil dans certaines agences bancaires.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire