Tél:+228 92 42 51 78
latest

18 déc. 2021

La CNAPOM appelle au maintien des partenariats avec les mairies



La Coordination Nationale des Pré-collecteurs des Ordures Ménagères (CNAPOM) a mobilisé samedi 18 décembre 2021, ses membres pour une opération de salubrité publique dans le Grand Lomé. L’opération qui s’est déroulée dans Agoè-Nyivé 1 et 2 et dans Golfe 5 et 7, a permis de débarrasser lesdites communes des dépotoirs sauvages. 

A l’occasion la CNAPOM a sensibilisé les populations sur les dangers liés à la création anarchique des dépotoirs sauvages et de la nécessité de maintenir au propre leurs cadres de vie.

Pour Diame Ewoenam, président de la CNAPOM, l’initiative vise à mobiliser les acteurs pour rendre propre le Grand Lomé.

« A travers l’opération, nous avons voulu conjuguer nos efforts pour mieux travailler et assainir nos communes. Nous avons fait le choix des communes Agoè Nyivé 1 et 2, Golfe 5 et 7, parce qu’il s’agit avant tout, des communes dans lesquelles nous opérons en tant que pré-collecteurs d’ordures ménagères », a-t-il indiqué avant d’ajouter : « Nous sommes très ravis de la mobilisation massive des engins, des populations et nous ne pouvons qu’en être fiers ».

Un appel aux mairies et populations

Selon M. Diame, le problème de salubrité publique est une affaire de tous.

« Nous disons aux populations que le problème de salubrité est une affaire de tous.  Et pour cette raison, nous leur demandons de maintenir au propre, les lieux où les dépotoirs sauvages ont été détruits. Aux mairies, nous leur demandons de nous aider en implantant sur les lieux des panneaux d’interdiction de jeter les ordures », a-t-il plaidé.

Pour Téou Sno, conseiller municipal et représentant de la mairie d’Agoè-Nyivé 2, il est important de soutenir la CNAPOM dans ses actions.

« A voir l’engouement qu’ils ont pour le travail, nous ne pouvons que leur jeter des fleurs. Ce qu’ils font est vraiment appréciable et c’est pour cela que la mairie d’Agoè-Nyivé 1 et 2, sont en train de réfléchir à un partenariat avec la coordination pour leur permettre de continuer leur travaux », a-t-il indiqué.

Des difficultés

A en croire le président du CNAPOM, la pré collecte des ordures ménagères n’est pas un travail sans difficultés.

« Nos difficultés sont énormes. Elles sont entre autres liées à l’état des routes, aux difficultés d’accès aux dépotoirs de pré collecte. Aujourd’hui, il y a certaines certaines mairies qui cherchent à nous écarter en lançant des appels d’offre et exiger des matériels qu’ils savent que nous ne pouvons pas avoir. Ce qui fait qu’aujourd’hui, les jeunes sont menacés de chômage. Nous demandons donc aux mairies, de revoir cette situation », a indiqué M. Diame.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

1 commentaire