Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 déc. 2021

Lacs 3 : AVET fête ses 5 ans avec des annonces pour les enfants d’Adissem



L’Association la Voix des Enfants du Togo (AVET) est en fête. Elle a marqué lundi 20 décembre 2021, son jubilé de bois à Adissem, dans les Lacs 3, par un partage de repas avec les enfants bénéficiaires de son assistance. A l’occasion, Marcel Kossi Kpodzro, président de l’AVET fait l’annonce de nouveaux projets.

Au service de la protection des enfants depuis cinq (5) ans, l’ONG AVET entend faire davantage pour l’épanouissement des plus vulnérables et des plus nécessiteux.

Ainsi, dans le cadre de la célébration de son 5èm anniversaire, l’AVET a mis le cap sur Adissem dans les Lacs 3 pour partager des repas avec les enfants bénéficiaires de ses accompagnements. Occasion aussi, de faire le bilan des cinq années d’activités et de définir des nouvelles perspectives pour l’association.

Pour Marcel Kossi Kpodzro, Président de l’AVET, il s’agit particulièrement d’analyser avec les bénéficiaires de ses assistances ce qui est fait et ce qui peut se faire.

« C’est une grande joie pour nous d’exprimer de vive voix notre gratitude au bon Dieu pour les activités menées durant ces cinq ans. Notre domaine d’intervention c’est la protection des enfants. A ce titre, nos interventions se font sur deux (2) volets. Le 1er est l’ensemble des actions entreprises par notre association dans le but de restaurer les droits des enfants. Nous attendons par-là, les assistances juridiques que nous avons pu apporter à certains enfants qui ont perdu leurs droits. Le 2èm, c’est la restauration des droits de ces enfants, c’est-à-dire, l’ensemble des acquis en termes de droits perdus. Et pour nous, c’est une joie de les restaurer », a-t-il déclaré.



Pourquoi Adissem ?

Le choix du village Adissem pour la célébration des cinq ans n’est pas fortuit.

« Adissem, c’est un village où, il y a beaucoup d’enfants démunis. Notre équipe a déjà fait une décente sur le terrain pour une étude de situation socioéconomique de ces enfants. A la suite, nous avons sélectionné un certain nombre d’enfants à qui nous apportons des aides », a expliqué le président de l’AVET.

Des difficultés

Malgré les engagements de l’AVET aux côtés des populations d’Adissem, les difficultés restent légions.

En témoignant sa gratitude, Ségninou Amevi Parfait, porte-parole des bénéficiaires des assistances de l’AVET n’a pas manqué de soulever quelques-unes.

« D’abord nous rendons grâce à Dieu pour la vie des membres de l’ONG AVET et leurs initiatives pour nos enfants à Adissem.  L’organisation nous a donné beaucoup d’espoir et aujourd’hui, il nous prouve encore que nous sommes dans leur projet », a-t-il indiqué avant d’ajouter : « A Adissem, nous avons beaucoup de problèmes. Les plus importants sont ceux liés à l’éducation des enfants parce que l’école est entre 3 à 4 km du village. Aussi, nous n’avons pas de centre de santé. Nous manquons cruellement des infrastructures d’assainissements. Nous n’avons pas de latrine publique ce qui fait que la défécation à l’air libre se poursuit avec ses lots de maladies ».

Relever le défi

Dans ses perspectives, l’AVET entend accompagner la communauté à relever les défis qui s’imposent.

« Dans les années à venir, de nouvelles choses seront faites. Comme projet, nous allons construire des latrines pour les enfants, mettre en œuvre un orphelinat en bonne et due forme qui puisse accueillir les enfants, leur construire une école et un centre de santé. Et l’ensemble de ces projets ont déjà fait objet d’études. Et c’est aussi le lieu de remercier tous nos partenaires pour leurs accompagnements multiformes », a annoncé M. Kpodzro.

Rappelons que l’AVET a été créée le 20 décembre 2016.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire