Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 déc. 2021

Togo : Le GAAT et l'UJAT organisent la défense des indigents en prison



Global Alumni Association of Togo (GAAT) prend fait et cause pour des détenus démunis. En collaboration avec l’Union des Jeunes Avocats du Togo (UJAT), le GAAT a entamé depuis avril 2021, des plaidoiries gratuites en faveur des détenus en manque de moyens pour payer les services d’un conseil d’avocat. Après neuf (9) juridictions, le GAAT a clôturé avec succès vendredi 24 décembre 2021, sa plaidoirie au tribunal de Lomé.

Constitués de togolais boursiers aux Etats-Unis, le GAAT est une association des personnes qui ont fait l’expérience des USA en matière de formation et d’amélioration de compétence.

Pour être utile à la communauté, surtout pour les couches vulnérables, le GAAT a mobilisé des ressources pour défendre les personnes indigentes, qui croupissent en prison pour des délits mineurs.

Ainsi, avec l’Union des Jeunes Avocats du Togo (UJAT), le GAAT a entamé depuis avril 2021, des plaidoiries gratuites en faveur des détenus démunis.

Pour Me Attivi Gnavo, membre du GAAT, l’initiative témoigne de l’humanisme des membres du GAAT.

« Dans le cadre de notre activité, nous avons pensé faire une œuvre d’humanisme. C’est-à-dire, nous avons pensé aux détenus des prisons du Togo qui n’ont pas les moyens financiers pour s’offrir les services d’un avocat. Donc nous avons sollicité des avocats qui sont venus gratuitement défendre ces personnes. Une manière pour nous, de faire bénéficier à ces détenus, ce que nous avons aussi bénéficié des Etats Unis », a-t-il indiqué avant d’ajouter : « Dans le cadre des activités, nous avons organisé des séances de plaidoiries gratuites que nous avons commencées depuis avril 2021. Nous avons sillonné neuf (9) juridictions que sont Lomé, Tabligbo, Aného, Tsévié, Vogan, Notsè, Atakpamé et aujourd’hui, nous avons pensé refaire la dernière édition à Lomé ».

Les perspectives

Pour Me Dusi Yao, président de l’UJAT, le projet devra à l’avenir se poursuivre dans le nord du pays.

« C’est un projet qui a couvert toute l’année. Après, il y a d’autres projets que nous conduirons vers le nord du pays », a-t-il déclaré.

Selon Me Dusi, au-delà des plaidoiries, l’initiative a également permis de faire l’état des lieux du milieu carcéral au Togo.

« Nous avons pris sur nous de donner ces plaidoiries pour venir au secours de ces détenus qui n’ont pas les moyens pour se payer un conseil. Aussi, l’initiative nous a permis de faire l’état des lieux et d’analyser la santé dans les structures carcérales », a-t-il indiqué.

Notons que les délits des détenus portent entre autres sur les cas de vol, les cas d’abus de confiance, les violences volontaires, les escroqueries et autres.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire