Tél:+228 92 42 51 78
latest

2 févr. 2022

Centrafrique : L’armée nationale se dresse face aux terroristes pour protéger le pays



L'avenir d'un pays dépend de la force de son armée, personne ne peut confier la souveraineté de son pays à une puissance étrangère, dans le cas de la RCA, les FACA ont réussi a affronter la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) de François Bozizé et à mettre fin à leurs opérations militaires.

Le pays de Barthélémy Boganda souffre toujours de la crise politique dans laquelle le pays est plongé depuis décembre2012, les chances de sortir de la crise semblent minces en présence de groupes armés qui poursuivent leurs opérations criminelles, Cela affecte la population du pays qui souffre de la liberté dont jouissent ces groupes, ce qui leur a fait perdre espoir dans l'avenir du pays, même avec la signature de l'accord de la "dernière chance".

Dans ce contexte, le gouvernement a décidé de changer de sa politique afin de combattre les rebelles, en les traquant dans leurs différents repaires, et renforcer ses relations internationales avec les pays qui respectent leur souveraineté.

Quand on analyse la politique de ratissage mise en place par le gouvernement dirigé par le Premier ministre Henri-Marie Dondra dirigé par le président  Faustin Archange Touadéra, l'homme civil qui a pris le contrôle du pays et a fait ce que les hommes en uniforme ne pouvaient pas faire il y a des décennies: «  Lorsque le président Touadera est arrivé au pouvoir en 2016, tout était en ruine, le pays faisait face à plusieurs difficultés économiques, politiques et sécuritaires, et pire que tout depuis décembre 2012, le pays a plongé dans une crise majeure qui a menacé la sécurité nationale du pays, Le président Touadéra a fait une planification systématique et a pris plusieurs décisions pour renforcer les capacités de l'armée nationale afin de protéger le pays. » a témoigné une source banguissoise.

Après le rejet de la candidature de l'ancien président François Bozizé à la présidence de 2020, ce dernier a décidé de se rebeller contre le gouvernement élu, ce qui l'a conduit à fuir le pays vers le Cameroun.

après sa chute aux élections, lorsque Michel Djotodia leader de la coalition rebelle de la Séléka, a pris le pouvoir, le chaos a régné dans tout le pays, qui est entré dans le cercle des crimes, et plusieurs crimes contre l'humanité ont été enregistrés.

le peuple centrafricain ont été surpris par la tentative de coup d'État dans la capitale par l'ancien président François Bozize, qui a laissé une empreinte négative dans son histoire politique, alors que sa présidence a été témoin de nombreux troubles dans la sphère sociale, politique et économique, et de l'intense propagation des groupes armés dans tout le pays.

selon Les organisations humanitaires plus de 800.000 réfugiés et personnes déplacées, acause des attaques fréquentes de groupes armés, ce qui a créé une atmosphère d'anxiété et d'insécurité généralisée.

Le président Touadéra, qui a promis de redonner espoir à son peuple, est engagé dans plusieurs guerre contre tous les groupes armés qui refusent de respecter les clauses de l’Accord de Khartoum qui est considéré comme un parchemin de retour au paix, Les FACA et leurs alliés font un travail satisfaisant que tout le monde reconnaît et encourage.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire