Tél:+228 92 42 51 78
latest

15 oct. 2021

Togo : La marche vers l’accès à l’eau potable à tous



L’accès à l’eau potable pour tous reste un défi au Togo. Et depuis, le gouvernement ne manque d’initiatives innovantes pour améliorer la desserte en eau potable des populations. De ses efforts avec l’appui des partenaires, le pays gère mieux ses ressources en eau relativement abondantes mais inégalement réparties sur le territoire national.

Dans le but d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) pour le secteur de l’eau et de l’assainissement, le Togo a opté depuis 2005, pour une gestion rationnelle de ses ressources en eau potable.

A partir 2015, le pays va donc s’engager à relever à l’horizon 2030, le défi d’un accès qualitatif et quantitatif à l’eau potable à toutes sa population. Et depuis, les initiatives n’ont cessé de se multiplier dans le sens.

Des résultats probants

En effet, grâce aux efforts consentis, le taux des populations ayant accès à l’eau potable a connu un bond sur la dernière décennie. Estimé à 25% en 2005, ce taux, envoisine aujourd’hui les 70%, sur une population totale de 7 millions d’habitants, dont 51% de femmes.

De même, le taux de desserte en eau potable a graduellement connu une hausse en passant de 42% au plan national en 2005, à 52% en 2016 pour titiller les 60% en 2020.

En milieu rural, ce taux qui était de 21% en 2005, est porté à 69% en 2020. Le milieu urbain, dont le 1/3 de la population avait accès en 2005 à l’eau potable a aussi bénéficié de la dynamique évolutive en passant à 70%.

Une démarche méthodique

De façon méthodique, les autorités togolaises sont arrivées à mieux connaitre les ressources en eau potable du Togo, les mobiliser, les exploiter et les gérer pour assurer un meilleur accès à tous.

Pour lutter contre la pénurie d’eau dans la ville d’Anié par exemple, la Togolaise des Eaux (TDE), va procéder en début d’année 2021, à l’installation des équipements de production. Les travaux qui ont consisté à l’installation   d’une pompe immergée dans le barrage de la localité, permet depuis quelques mois d’assurer aux populations de la localité un meilluer accès à l’eau potable.

Autres démarche et pas des moindres, a consisté à réhabiliter les structures défaillantes sur l’étendue du territoire et à construire de nouvelles, pour élargir l’accès à l’eau potable.

Et grâce aux divers projets dont le Projet d’aménagement urbain (PAU) lancé en 2015, le Programme d’appui aux populations vulnérables en 2017, le PASSCO1 et plus récemment le PASSCO 2 en février 2021, au moins 300.000 personnes auront accès à l’eau potable dans le pays.

Les impacts sur le terrain

En 2019, plus de 5000 nouveaux forages équipés de pompes à motricité humaine sont réalisés en milieu rural, faisant passer le nombre total de forages à 11 600 dans ces zones, pour environ 2 millions de personnes.

Mieux, 3200 forages en panne ont été réhabilités, faisant passer le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural de 21% en 2005 à 69% début 2020.

Pendant ce temps, d’autres projets ont été initiés en milieu semi-urbain, toujours avec pour finalité d’accroître significativement l’accès des populations à l’eau potable.

Ainsi, 221 mini adductions d’eau ont été construites portant le taux d’accès de 23% en 2005 à 49% en 2019.

L’appui indéfectible des partenaires

Le Togo a obtenu ses résultats grâce à l’appui des partenaires dont ceux en développement.

Pour améliorer le système de gouvernance de l’eau potable au Togo, et assurer aux populations un cadre de vie plus assaini, il a été mis en place en 2005, la SP-EAU (Société de Patrimoine Eau et Assainissement en milieu Urbain et Semi Urbain), dont la mission est d’assurer une meilleure gestion et développement de l’eau.

En 2014, le gouvernement togolais avec l’appui de l’Union Européenne (UE) a lancé le projet : « Eau et Assainissement », couvrant la période (2014-2020), pour relever le défi du développement durable, en relation avec l’eau et l’assainissement dans le pays.

En 2020, c’est l’Agence Française de Développement (AFD), qui s’est illustrée au côté du Togo, avec un financement 6,5 milliards FCFA, pour la construction de 400 forages.

Mais au-delà, d’autres partenaires à l’instar de l’Union Européenne, du PNUD et de la Banque Mondiale soutiennent le Togo dans sa politique d’accès à l’eau potable à tous.

L’engagement de la TdE

Société de production et fourniture de l’eau potable, les efforts de la Togolaise des Eaux (TdE), ne sont pas négligeables dans la politique d’accès à l’eau potable du gouvernement.

Faiblement représentée sur l’étendue du territoire national en 2005, avec seulement 23 agences, la TdE va en 2019 faire passer à 53 ses agences avec à la clé la modernisation de ses infrastructures et de ses services. L’on note entre autres, la digitalisation des services avec possibilité pour le client de faire ses demandes en ligne et de pouvoir payer ses factures via Mobile Money.

Dans la foulée, la société fera passer le coût de branchement au réseau d’eau potable urbain de 100.000 FCFA à 75.000 FCFA, donnant un coup au taux de branchement qui a connu une croissance de plus 30% en 15 ans. Aujourd’hui et avec les efforts, l’institution dispose d’une présence dans les cinq régions du pays.

Mais si les efforts consentis restent indéniables, les défis n’en demeurent pas moins. D’où l’engagement à poursuivre les initiatives pour l’accès à l’eau potable pour tous au Togo, dont le taux d’accès est aujourd’hui estimé à environ 60% des populations.

Thierry AFFANOUKOE

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire