Tél:+228 92 42 51 78
latest

23 févr. 2022

Togo : Les priorités de l’UFC à la rentrée parlementaire 2022

Séna Alipui


Le groupe parlementaire de l’Union des Forces de Changement (UFC) de Gilchrist Olympio s’active pour la rentrée parlementaire. Pour cette 1ère session ordinaire de l’année qui s’ouvre mardi 1er mars 2022 à Kara, au nord du pays, le député Séna Alipui indique que son parti travaillera entre autres à la promotion des initiatives d’apaisement et de développement inclusif au Togo.

Invité mardi sur New World TV, le 3ème vice-président de l’Assemblée nationale est revenu sur ce qui sera la contribution de l’UFC à la rentrée parlementaire 2022.

Selon M. Alipui, le budget 2022 voté par les députés est en nette augmentation.

« Le budget que nous avons adopté en 2021, est environ de 1779 milliards FCFA contre 1638 milliards FCFA, l’année précédente. Même si ce dernier a été réajusté, cela consacre une hausse de plus 134 milliards FCFA par rapport à celle de l’année précédente », a rappelé le conseiller spécial du chef de file de l’opposition.

A en croire le député de l’Ogou, l’UFC mettra tout en œuvre à ce que la hausse du budget participe à l’amélioration du panier de la ménagère.

« La priorité maintenant, c’est de traduire la croissance en une amélioration du panier de la ménagère et une augmentation des revenus des ménages. Cela veut dire, augmenter les salaires et de plus en plus de transfert vers les ménages pour qu’ils bénéficient de la croissance », a-t-il indiqué.

L’UFC et la rentrée parlementaire 2022

Bien qu’étant minoritaire à l’Assemblée, le parti Détia entend continuer par multiplier des propositions et œuvrer pour l’adoption des mesures devant promouvoir l’apaisement social.

« La politique que nous voulons pour notre pays, c’est celle qui permet de changer les conditions de vie de nos populations, à travers l’apport des idées et solutions. Ainsi pour la nouvelle rentrée parlementaire, il sera question de travailler au renforcement du Cadre Parlementaire de Concertation (CPC), travailler pour la tenue des élections régionales et à l’amélioration des conditions de vie des populations », a annoncé M. Alipui.

Aussi sera-t-il question d’œuvrer pour le renforcement de la politique de gouvernance partagée pour permettre à l’opposition d’être plus représentée dans les institutions, de promouvoir une démocratie plus inclusive à travers les mesures d’apaisement et de faire en sorte que les partis hors de la vie politique y retournent. Bref, promouvoir toutes les initiatives qui participent au développement inclusif du pays.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire