Tél:+228 92 42 51 78
latest

23 mars 2022

A Lomé, l’OMS renforce la capacité de 4 pays contre l’épidémie de choléra



Le Cholera demeure une urgence sanitaire en Afrique. Pour relever le défi, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) renforce du 21 au 26 mars 2022 à Lomé, les capacités des acteurs de quatre (4) pays dont le Togo, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Mali dans la riposte contre l’épidémie.

Le faible accès à l’eau potable et aux infrastructures d’hygiène exposent les pays africains à l’épidémie de choléra.

Selon Dr Vincent Dossou Sodjinou, point focal cholera OMS pour l’Afrique de l’ouest et du centre, la situation n’est pas reluisante sur le continent.

« Chaque année, nous avons 12 pays qui sont touchés par les épidémies de choléra en Afrique. En moyenne 40.000 cas avec 1000 décès sont rapportés annuellement. De façon particulière, nous avons eu une grosse épidémie en 2021 qui a fait près 130.000 cas et plus de 4000 décès. C’est dire que l’ampleur du choléra reste d’actualité », a-t-il indiqué.

Face à la situation, l’OMS a décidé d’accompagner les pays dans la lutte contre l’épidémie. Dans cette logique, vingt-huit (28) pays du continent ont été choisis dans le cadre du renforcement des capacités de leurs acteurs impliqués dans la riposte contre l’épidémie.

Ainsi, du 21 au 26 mars 2022 à Lomé, quatre (4) pays des 28 pays à savoir le Togo, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Mali verront leur capacité renforcée dans la lutte contre l’épidémie.

Il s’agira de permettre à ces pays d’être à même de prévenir le choléra, de répondre rapidement contre l’épidémie dans les premières 48 heures et de disposer d’avance des équipements et matériels pour lutter contre l’épidémie.

Le cholera une urgence sanitaire

Pour Dr Sodjinou, le cholera demeure une urgence sanitaire en Afrique.

« Le choléra demeure une urgence de santé publique. Souvent, il est causé par le manque d’accès à l’eau potable, à l’hygiène et aux latrines. Et vous savez que nos pays ont d’énormes difficultés pour rendre disponible l’eau de qualité et les infrastructures relatives », a-t-il déclaré.

Outre, le Togo qui abrite la première session, d’autres sessions seront organisées dans d’autres pays du continent dont le Niger, le Nigéria, la RDC, le Kenya et la Tanzanie.

« A terme, nous visons la formation de 28 pays qui seront dotés d’une équipe formée qui à leur tour encadrera la formation des équipes sur le terrain et faire en sorte que nos pays aient des ressources humaines bien formées et outillées pour prévenir et répondre aux urgences d’épidémie du choléra », a précisé le point focal.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire