Tél:+228 92 42 51 78
latest

9 mars 2022

Corruption : La lutte continue au Togo



Le Togo demeure un bon élève en matière de lutte contre la corruption. Il a gagné 06 places dans un rapport de l’ONG Transparency International sur la perception de la corruption dans le monde, publié en janvier 2022. Cette avancée n’est autre que le fruit des actions menées par l’Etat à travers ses institutions pour une lutte plus adaptée.

La principale arme de lutte du gouvernement contre la corruption est la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (Haplucia), créée en 2015. Les dernières sorties de l’institution, surtout en 2021, ont été on ne peut plus visibles.

Faire davantage

Une stratégie nationale de lutte contre la corruption et les infractions assimilées devrait voir le jour en mars 2022. En mai 2021, le gouvernement a donné carte blanche pour sa mise en place sur une durée de 18 mois. Ce plan, établi, facilitera l’obtention de plus de résultats indispensables. Ainsi, du dernier trimestre de l’année 2020 jusqu’en 2021, la Haplucia a mené des rencontres qui ont servi à l’avancement de ce plan stratégique comme l’installation du comité de pilotage du plan, l’enrichissement du document…

Sensibilisation

Non moins efficaces, des journées de sensibilisation sont toujours organisées par l’institution pour une bonne compréhension des risques liés à la corruption. Démarrée depuis 2018, la campagne nationale de sensibilisation contre la corruption et les infractions assimilées a réussi à toucher près de 5 000 personnes. Créé en décembre 2012, l’Office togolais des recettes (OTR) intervient également pour éviter le non-paiement des impôts et taxes, les pratiques d’incivisme fiscal, le blanchiment d’argent et le vol de deniers publics.

La déclaration des biens et avoirs, cette autre forme de lutte

Dans la même lancée, pour une transparence dans l’exercice des fonctions publiques, la déclaration des biens et avoirs des hautes personnalités, hauts fonctionnaires et agents publics est désormais effective au Togo. En fin janvier 2022, le médiateur de la République a déclaré ses biens et avoirs devant la Cour constitutionnelle, en présence d’assesseurs, de greffiers et d’huissiers de justice. L’objectif de cette démarche est de promouvoir la transparence dans l’exercice des fonctions et charges publiques et surtout, prévenir l’enrichissement illicite.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire