Tél:+228 92 42 51 78
latest

28 mars 2022

Développement à la base : Ce qui est fait en 2021



C’est depuis 2008, grâce à une volonté politique de responsabiliser et autonomiser les communautés, que le ministère du Développement à la base a été créé. Il s’évertue à favoriser l’accès de tous au minimum vital commun (alimentation et nutrition, la santé, l’éducation, l’eau potable et l’hygiène, les infrastructures socio collectives, le désenclavement des localités, etc.). Comme les années précédentes, d’influents résultats ont été obtenus en 2021.

Durant toute l’année, un montant de 19 milliards de francs CFA a été dépensé pour financer des projets et programmes exécutés par le département. L’épanouissement des jeunes a été promu sans oublier la mise en œuvre de 17 projets phares.

Emplois créés

Le ministère a mobilisé 345 millions de francs CFA en faveur de la jeunesse, pour le financement des investissements des TPME à travers Ecobank. Un peu plus de 26 200 emplois durables ont été créés au profit des jeunes, contre 13 500 prévus, ce qui équivaut à un taux de réalisation de 194%. La formation des jeunes en entrepreneuriat et l’allocation de microcrédits ont facilité la création de 11 250 micro-entreprises, contre 9 400 escomptés.

La mise en œuvre des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo) a engendré la création de près de 170 000 emplois temporaires. Elle a également permis de sensibiliser plus de 114 000 jeunes sur les valeurs citoyennes, les droits de l’homme et les fléaux sociaux. Quant à la participation citoyenne, environ 8 900 nouveaux volontaires nationaux ont été mobilisés et déployés ; 14 350 autres jeunes et femmes ont bénéficié de formations en entrepreneuriat.

Filets sociaux et services de base

Plus de 94 700 élèves ont eu droit à 14 207 000 repas chauds dans 337 écoles primaires publiques. Aussi 60 500 ménages ont-ils reçu des transferts monétaires estimés à 1,08 milliard de francs CFA, dans le cadre du projet de Filets sociaux et services de base (FSB).

Les capacités de plus de 2 413 comités de développement à la base ont été renforcées, contre 1 500 initialement prévus, ce qui a permis à 142 communautés de disposer chacune d’un plan d’action, de mettre en place 113 infrastructures sociocommunautaires et économiques de base (USP, bâtiments scolaires, marchés…) et d’entretenir 7 630 km de routes et pistes rurales.

Comme perspectives, le département veut étendre les cantines scolaires, élargir le transfert d’argent à 125 000 ménages, installer 28 Plateformes multifonctionnelles (PTFM), aider 10 communes à élaborer leur plan de développement communal, entre autres actions.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire