Tél:+228 92 42 51 78
latest

28 mars 2022

Séna Alipui : "Le blocus que nous avons, c’est un problème entre le 1er vice-président et ses pairs"

Séna Alipui


On en sait un peu plus sur l’auteur de la polémique autour de la liste de l’Union des Forces de Changement (UFC) à l’élection des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Selon Séna Alipui, 3ème vice-président de l’Assemblée nationale, la seconde liste n’est qu’une initiative personnelle et illégale du 1er vice-président de l’UFC.

Revenant samedi 26 mars 2022, sur l’élection des membres de la CENI sur New World TV, le conseiller spécial de Gilchrist Olympio, chef de file de l’opposition a tout d’abord salué la représentativité de la composition de l’actuelle CENI.

En effet, jeudi 24 mars 2022, les députés de l’Assemblée nationale ont élu les dix-sept (17) membres de la CENI.

« Dans le processus, il faut que tout le monde soit représenté. C’est pour cela que le parti au pouvoir a voté des membres des partis d’opposition. Maintenant, que les élus répondent aux attentes des Togolais », a indiqué le député Alipui avant d’ajouter : « C’est une mission difficile d’organiser les élections. Les membres de la CENI viennent de différentes sensibilités mais sont tenus d’être impartiaux ».

L’UFC est-elle en crise ?

Selon le député de l’Ogou, Gilchrist Olympio est et reste le président national de l’UFC. A ce titre, il donne les directives et la conduite à tenir.

« Il n’y a pas eu deux élections concernant la liste de l’UFC à la CENI. M. Gilchrist Olympio a transmis la liste des membres de la CENI qui devront représenter le parti selon les règles requises. Tout le reste, n’est qu’initiative personnelle et illégale », a-t-il rappelé.

Quid du blocus

A en croire le conseiller spécial de Gilchrist Olympio, les disfonctionnements constatés ces derniers au sein du parti sont entretenus par le 1er vice-président de l’UFC.

« On essaie de nous présenter deux clans qui se rivalisent à la succession du président national. Moi, je suis conseiller spécial du président national Gilchrist Olympio. Je ne suis pas candidat à sa succession et je ne le serai pas. Le blocus que nous avons, c’est juste un problème entre le 1er vice-président qui est d’ailleurs seul et ses pairs. Et ils vont l’interpeller et le rappeler à l’ordre », a-t-il précisé.

Rappelons qu’au terme du vote, l’UFC est représentée à la CENI par Atsu Fiagadzi Homawoo et Komi Lokadi.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire