Tél:+228 92 42 51 78
latest

5 avr. 2022

Aux femmes les instances décisionnelles



Les femmes au pouvoir, ce n’est plus chose rare au Togo. La promotion de la gent féminine est passée par là. La suprématie totale des hommes, longtemps renforcée par des convictions sexistes, a perdu du poids ; sans pour autant nuire à la stabilité sociopolitique. C’est grâce sans doute à la compétence des femmes qu’on croyait à tort être incapables de diriger.

Le taux de représentativité des femmes dans les organisations qui ont le pouvoir de décider était de 23% en 2019. Il est passé à 35% en 2021. En Afrique de l’Ouest, le pays est le deuxième protecteur de l’égalité des chances entre hommes et femmes, selon la Banque mondiale en 2019.

Démasculinisation des postes politiques à responsabilité

Pour une première fois dans l’histoire du Togo, l’Assemblée nationale est présidée par une femme. Le médiateur de la République est une femme, le Premier ministre aussi. Dix (10) autres ministres du gouvernement actuel sont des femmes. Le département ministériel chargé du Développement à la base est géré par une femme ; celui de l’Inclusion financière également.

Encouragement, promotion et protection

La création des Zones d’aménagement agricole planifiées (Zaap) est une initiative destinée à épanouir les citoyens. Lancée en 2021, une première phase du projet porte sur 80 sites. La proportion des femmes rurales sur chaque site d’exploitation est d’au moins 40%, ce qui accroît leur capacité financière et limite leur dépendance vis-à-vis de leurs époux.

La lutte contre les violences basées sur le genre, la protection des droits, la construction des marchés et des maisons de la femme, la gratuité de la césarienne, la promotion de la scolarisation de la jeune fille, les incubateurs de créativité, le financement des micro-entreprises, la quote-part des marchés publics réservée aux entrepreneures… changent positivement la vie des femmes.

Exemples

Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) a débloqué plus de 100 milliards de francs CFA depuis 2014 pour favoriser leur inclusion sociale et financière. Depuis 2019, les femmes ont créé plus de 10 200 entreprises, soit une hausse de 24% par rapport aux années antérieures. Plus de 70% de Togolaises qui ont demandé un crédit pour leur entreprise l’ont obtenu.

Le Togo est le seul pays de l’Uemoa où les micro-entreprises gérées par les femmes génèrent plus de bénéfices que celles dirigées par les hommes. 4 000 jeunes et femmes ont eu plus de 12 milliards de francs CFA en 2018 grâce à la politique d’attribution de 20% des marchés publics. L’année suivante où la quote-part a été portée à 25%, ils ont glané 30 milliards.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire