Tél:+228 92 42 51 78
latest

19 avr. 2022

Grossesses et mariages précoces : Cette lutte du ministère de l’Action sociale à Danyi



La ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation intensifie la lutte contre les grossesses et les mariages précoces des jeunes filles. Mardi 19 avril 2022, Adjovi Lolonyo Apédoh-Anakoma a ouvert à Danyi, l’atelier d’élaboration des plans d’actions communautaires de lutte contre les grossesses et les mariages chez les adolescentes pour des solutions appropriées à la sous-scolarisation de la jeune fille au Togo.   

En effet, le plan d’action qui prend en compte les communes de Danyi 1 et 2, s’inscrit dans le cadre de la politique de promotion socio-éducative de la jeune fille et du renforcement des initiatives de lutte contre les grossesses et mariages précoces des jeunes filles du gouvernement.

Selon Mme Apédoh-Anakoma, l’éducation est l’un des droits fondamentaux de l’individu, fille comme garçon et est essentiel pour l’autonomie économique de la femme.

Seulement, les jeunes filles n’arrivent pas atteindre cet accès à l'autonomie économique pour leur développement à cause des grossesses et mariages précoces.  

Selon les données de l’enquête MICS de 2017, 6,4% des femmes âgées de 20 à 24 ans sont contraintes au mariage avant l’âge de 15 ans et 24% avant l’âge de 18 ans.

« Entre 2017 et 2020, les statistiques du ministère chargé des enseignements primaire et secondaire indiquent qu’au cours de ces trois années scolaires, 8631 cas de grossesses ont été enregistrés sur l’ensemble du territoire national », a rappelé Mme Apédoh-Anakoma.

Pendant cette période, 2025 cas de grossesses sont recensés dans les lycées, 6080 dans les collèges et 526 au primaire.

« Pendant ces deux jours, vous aurez à l’instar des autres préfectures, à échanger sur la problématique des deux phénomènes afin de relever les causes réelles à partir desquelles vous allez élaborer vos plans d’actions en lien avec vos réalités », a lancé la ministre.

Quelques initiatives de lutte

En effet, pour lutter contre les mariages et grossesses précoces et promouvoir l’éducation de la jeune fille, le gouvernement ne manque pas d’initiatives.

Du renforcement de l’arsenal juridique protégeant le droit de l’enfant, surtout les filles, la réduction des frais scolaire de la fille, l’amélioration de l’environnement scolaire et familial favorisant l’accès et le maintien de la fille à l’école s’ajoutent la sensibilisation pour le changement de mentalité induisant des attitudes positives à l’égard de la fille.

Notons qu’après Danyi, la ministre sera dans le Haho du 22 au 23 avril 2022, pour le lancement du même atelier.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire