Tél:+228 92 42 51 78
latest

5 avr. 2022

Les microentreprises des femmes ont du succès



Les entrepreneures togolaises sont favorisées par les circonstances. Attractivité de l’environnement des affaires, mesures sociales et économiques incitatives, accès aux crédits, promotion de l’égalité des chances, d’importantes conditions sont réunies pour encourager les initiatives entrepreneuriales des femmes.

Plus de 70% des femmes ayant sollicité un crédit pour leur entreprise l’ont obtenu en 2021. Dans l’espace Uemoa, le Togo est le pays où les microentreprises gérées par les femmes ont plus de succès que celles dirigées par les hommes. Mais encore, il a le plus grand taux de croissance inclusive en matière de bancarisation élargie et d’accès aux services financiers décentralisés.

En 2020, les jeunes et femmes entrepreneurs ont créé 9 400 microentreprises. Grâce à la formation et l’allocation des microcrédits facilitées par l’Etat, 11 248 microentreprises ont été mises en place au cours de l’année 2021. Ces microentreprises créées ont ensuite engendré la naissance de plus de 26 000 emplois pour les jeunes.

Essor des entreprises

13 777 nouvelles entreprises au total ont été enregistrées durant l’année écoulée. Cela traduit une hausse de 9% par rapport à 2020 où 12 592 sociétés ont vu le jour. 11 665 (contre 9 701 en 2020) sur les 13 777 entreprises installées sont l’œuvre des Togolais dont 3 721 femmes. Depuis 2019, les femmes ont porté 10 217 initiatives entrepreneuriales sur 37 784 entités dénombrées sur la période, ce qui équivaut à une hausse de 24% par rapport aux années passées.

Crédits et facilitations

Une microentreprise est une entreprise de faible taille, employant généralement 10 personnes au plus, avec un chiffre d’affaires limité. Le Fonds national de la finance inclusive est un outil qui facilite l’accès des femmes aux crédits. Entre 2016 et 2019, le taux d’inclusion financière est passé de 35 à 72%. Depuis 2014, le FNFI a accordé près de 1 800 000 crédits aux citoyens désireux de mettre en place et/ou renforcer leurs activités génératrices de revenus.

En l’état, les frais de création d’entreprise sont d’environ 30 000 francs, contre 262 000 francs CFA il y a 10 années. Par ailleurs, une politique d’attribution de 25% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs est en vigueur depuis 2019. Toutes ces mesures et d’autres non insignifiantes permettent aux Togolais d’accroître leur revenu mensuel et leur pouvoir d’achat, d’être à l’abri du besoin. Personne n’est laissé sur le bas-côté au Togo.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire