Tél:+228 92 42 51 78
latest

15 avr. 2022

A Kpalimé, MenEngage Togo transforme



MenEngage Togo travaille sur la question du genre pour mieux promouvoir le développement au Togo. Durant dix (10) jours, le réseau a réuni à Kpalimé, des acteurs de la société civile membre et non membre sur le travail transformateur du genre. Objectif, amener les acteurs à relever les défis liés à la promotion du genre.

Selon Adolphe Galley, coordonnateur de MenEngage Togo, la formation a permis de faire un travail de transformation sur les formateurs.

« L’objectif visé est de transformer les formateurs, afin qu’ils puissent partager leur expérience avec les autres afin de les amener à cette transformation », a-t-il indiqué.

Ainsi, à travers la formation axée sur des thématiques du sexe, du genre et la société les parties prenantes sont amenées à mieux évaluer leur compréhension des différents concepts.

« Nous ne venons pas changer les donnes. Nous avons des valeurs et connaissances africaines basées sur les normes et principes de la société. Il y a des normes rétrogrades qu’on n’aimerait pas changer mais transformer…Par exemple, dire à une femme de ne pas travailler. C’est le cas dans certaines sociétés. Nous encourageons donc à comprendre que les femmes peuvent aussi travailler. Cela permet à la communauté de comprendre que si une femme travaille, c’est augmenter l’économie de la famille », a expliqué Gladys Mubuya, formatrice senior de Sonke Gender and Justice.

Quid de la méthodologie utilisée

A en croire M. Galley, la méthodologie de travail qui a consisté à faire un travail transformateur a permis d’améliorer les relations homme-femme et de soulager des poids sociaux sur les personnes.

« Les participants ont beaucoup apprécié la formation. Surtout qu’elle a aidé à soulager certains des poids de la société qu’ils trainaient. C’est un travail qui vient de commencer avec un petit groupe et nous espérons que cela s’élargira », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Au-delà de la sensibilisation, notre approche a pour objectif de susciter des réflexions. C’est une approche basée sur la causerie afin de mesurer l’importance du rôle du genre que la société a déjà attribué. Il s’agit donc d’évaluer et de porter un regard critique sur ces rôles attribués par la société ».

Ainsi, pour permettre aux participants de mieux s’approprier les travaux et d’avoir une meilleure clarification des valeurs de genre, des groupes de réflexions ont été initiés à l’occasion. Une manière de permettre aux parties prenantes de travailler sur elles-mêmes, afin de relever les défis liés à la promotion du genre.

« Chaque jour après l’animation des thématiques et surtout à la fin des soirées, il y a des témoignages qui reviennent. Il y a des relations tendues qui sont revenues à la normale et nous nous en félicitons », a rappelé M. Galley.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire