Tél:+228 92 42 51 78
latest

15 avr. 2022

PAL : 52,55% de croissance de marchandises en cinq ans



Le Togo confirme sa position de hub logistique dans la sous-région. En témoigne la performance enregistrée ces cinq (5) dernières années sur la plateforme portuaire de Lomé. 

Détenteur du seul port en eau profonde dans la sous-région, le Togo depuis des années, ne lésine pas sur les moyens pour se hisser au rang de hub logistique de la sous-région. Alliant innovation et modernisation de ses infrastructures, les autorités togolaises ont réussi à accroitre ces dernières années, le trafic portuaire.

Malgré la situation de la pandémie du covid-19, l’activité portuaire a connu sur les cinq (5) dernières années, une croissance de 52,55% passant de 19.316.624 tonnes de marchandises en 2016 à 29.470.695 tonnes en 2021.

De 2020 à 2021, l’activité est en hausse de 13,46% en passant de 25 974 211 à 29 470 695 tonnes. Dans la foulée, le trafic de transbordement qui a enregistré une croissance de 18,07 % est passé de 1.342.546 conteneurs en 2020 à 1.585.101 conteneurs en 2021.

Sur la même période, le trafic de conteneurs passe de 1.725.270 conteneurs à 1.962.304 conteneurs, soit une progression de 13,74%.

En termes de recettes, les chiffres en disent long. De 26. 765. 855.257 FCFA en 2017, les recettes ont atteint 34. 919. 565. 452 FCFA en 2021, selon les chiffres provisoires de la direction générale du Port Autonome de Lomé (PAL).

Pour le Contre-Amiral Fogan Adégnon, directeur général du PAL, ces performances sont imputables au génie du peuple togolais.

« Le port ne navigue pas à vue. Le génie togolais ne s’explique pas. Il performe. Ce sont des hommes et femmes qui mettent tout en œuvre pour atteindre ce résultat », a-t-il indiqué.

Quelques réformes

En effet, ces dernières années, plusieurs réformes ont été entreprises au PAL dont la dématérialisation des services qui permet d’accroitre la célérité des services et de limiter les tracasseries.

Aussi, l’on relève des investissements pour la modernisation des infrastructures et l’acquisition d’équipement de matériel de dernière génération. Un ensemble de mesure qui a donc permis, d’optimiser le processus de gestion des trafics et procédures de traitement des marchandises.

Comme impact direct, la durée de passage de marchandises est passée de 13,4 à 11,45 jours pour les conteneurs à destination du Togo et de 16, 95 à 15,5 jours pour les conteneurs en transit.

Au niveau des navires en rade, l’on note une réduction de plus de 5h du temps d’attente passant d’un cumul de 27 :42 :09 à 22 :30 :20

Des perspectives

A l’horizon 2025, le PAL entend faire davantage en termes de développement de ses infrastructures. Il sera entre autres question de réhabiliter les voies ferroviaires et d’aménager d’autres pour pouvoir mieux desservir les pays de l’hinterland.

Aussi envisage-t-il des travaux qui devront permettre de désengorger l’espace portuaire et d’augmenter sa capacité.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire