Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 avr. 2022

Togo : Le versement de la gratification aux enseignants se précise

Housimé Senon


Un nouveau round de discussions s’est tenu mardi 19 avril 2022 à Lomé, entre Prof Komla Dodzi Kokoroko, ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat et les syndicats des enseignants. A l’ordre du jour, trois (03) points dont celui relatif à la gratification des enseignants.

Organisée par le ministère en charge des Enseignements, la rencontre a pour objectif de trouver des solutions durables aux problèmes qui minent le secteur éducatif au Togo.

« Nous avons abordé trois (3) points. Le premier point porte sur la rentrée pédagogique. Le second, concerne la situation des enseignants volontaires et le troisième point porte sur l’arrêté interministériel portant indemnité des directeurs du préscolaire et primaire public et un quatrième point était réservé aux divers », a expliqué Housimé Senon, secrétaire général de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN).

Cap sur les discussions

Sur la reprise des activités pédagogiques, les dispositions du gouvernement pour une rentrée effective et dans de bonnes conditions ont été présentées aux parties prenantes aux discussions.

« Nous avons discuté de l’arrêté concernant l’harmonisation des primes des directeurs d’écoles qui constitue un élément fondamental. Nous nous sommes convenus de reporter cela pour que nous puissions avoir des éléments pour aller sur le terrain. Parce que nous constatons des irrégularités sur le terrain », a précisé M. Houssimé avant d’ajouter : « Ce qui nous a émerveillé, c’est que le ministre a accédé à notre doléance de reporter la mise en application de l’arrêté ».

Pour Kofi Kanitom, coordonnateur de la FESET et porte-parole des syndicats, ceux qui sont en grève doivent cesser leur mouvement pour donner une chance aux discussions d’aboutir.

« Nous souhaitons que nos collègues puissent suspendre la grève pour qu’on puisse faire avancer les négociations. Par rapport aux enseignants volontaires qui font l’objet de la plateforme de grève en cours, aujourd’hui, nous sommes en train de pousser pour qu’au moins le quota d’absorption d’enseignants volontaires lors des concours qui seront lancés soient relevés. En plus, nous avons souhaité que des formations de rattrapage soient organisées pour renforcer les capacités des EV pour leur donner plus de chances de réussite », a-t-il souhaité.

Quid de la gratification

A en croire M. Kanitom, les tractations sont en cours en vue de permettre aux enseignants de toucher leur gratification.

« S’agissant de la gratification des enseignants, le ministre a appelé devant nous, les finances pour voir ce qu’il y a lieu de faire. Nous espérons d’ici à la fin du mois, que cette gratification entre en monnaie sonnante dans la poche des enseignants », a-t-il précisé avant d’ajouter : « Nous appelons tous les enseignants, à nous accorder ce crédit de confiance pour que les discussions se poursuivent afin que la sérénité revienne sur le terrain ».

Sur les questions liées aux logements des enseignements Prof Kokoroko a invité les fédérations des enseignants à lui faire parvenir leurs projets sur le sujet afin de les soumettre au chef de l’Etat et au premier ministre.

Concernant le cas du Syndicat des Enseignants du Togo (SET) dont certains membres sont en prison, le ministre a souhaité qu’on laisse la justice faire son travail et pour les élèves interpellés dans le cadre des débrayages, le ministre a laissé entendre qu’il discutera avec son collègue de la sécurité pour des mesures à prendre.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire