Tél:+228 92 42 51 78
latest

26 avr. 2022

Victor Anani Djogbessi : "Comme maire, mon désir le plus ardent est de servir les miens"

Victor Anani Djogbessi


Sur les réseaux sociaux, il serait destitué et ne serait plus le maire du Bas-Mono 1. Contacté lundi 25 avril 2022, par notre rédaction, Victor Anani Djogbessi confirme être toujours au poste et n’a qu’un seul crédo, servir les siens et participer au développement de la commune d’Afagnan.

En effet, depuis quelques semaines, un mémorandum signé de quelques conseillers du Bas-Mono 1 circule sur les réseaux sociaux pointant la gestion administrative et économique de M. Djogbessi.

Selon Victor Anani Djogbessi, maire du Bas-Mono 1, il s’agit d’un mémorandum qui fait suite à deux tracts adressés au ministre d’Etat Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale le 31 janvier 2022 et le second le 02 février 2022.

« C’est dans ce contexte que des collègues ont déposé le 16 février 2022 à la mairie, ledit mémorandum signé de neuf (9) conseillers au lieu de 12 comme le mentionne le document, m’incriminant des agissements conflictuels, des manquements administratifs, des détournements de biens publics, de faux en écriture, bref tous les catalogues justifiant la destitution d’un maire », fait-il remarquer.

Un paradoxe

A en croire M. Djogbessi, le mémorandum qui curieusement mettait en cause sa gestion de la commune, ne lui a jamais été adressé administrativement.

« En tant qu’institution, le maire dont je suis le représentant légal, ne figure nullement dans la liste d’ampliation du mémorandum », a-t-il indiqué.

Selon M. Djogbessi, tout est parti de son refus d’ordonner comme maire des dépenses hors budget et de sa décision de ramener à la mairie deux employés par la commune, mais mis à la disposition de la préfecture.

« Cette situation délétère a engendré dès mon entrée en fonction, des relations conflictuelles avec mes collègues du conseil municipal et aussi le secrétaire général. Ceux-ci n’ayant pas la même conception que moi de la gestion de la chose publique et se fondant sur de mauvaises interprétations des textes n’ont cessé de nourrir des griefs contre moi jusqu’à semer la zizanie dans la majorité municipale », rappelle-t-il.

Accusé d’avoir toiletté le budget primitif exercice 2021, après son approbation par l’autorité, d’imposer une gestion opaque de la régie et de favoriser l’évasion fiscale, le maire fait remarquer qu’il ne s’agit que d’un montage grotesque contre sa personne.

« J’avoue ne pas comprendre comment peut-on nourrir autant de haine contre ma personne au point de faire de moi un homme malhonnête… Je rappelle que je fus un ancien directeur technique de l’AGETUR-Togo pendant 18 ans », fait-il remarquer avant d’ajouter : « Jusqu’à mon admission à la retraite en août 2014, j’ai connu moult audits internes et externes, sans avoir rougir… Comme maire, mon désir le plus ardent est de servir les miens. Une des preuves, c’est avec mon matériel informatique que je travaille aujourd’hui à la mairie et tous les mobiliers de ma radio est mis à la disposition de la commune depuis deux ans ».

Rappelons que la commune du Bas-Mono 1 est située dans la partie méridionale Est de la région maritime et est limitée au nord par la commune de Yoto 3, au Sud par la commune du Bas-Mono 2, à l’Est par le fleuve Mono et à l’Ouest par la commune de Vo 3. Et s’étant sur une superficie de 218 km2 avec une population de 58 025 habitants, soit une densité de 282 hbts/km2.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

1 commentaire

  1. Bravo! Compatriote. Nous avons besoin des personnes comme vous. Courage vaincra

    RépondreSupprimer