Tél:+228 92 42 51 78
latest

31 mai 2022

Togo : Ces propositions du PPI contre la vie chère

Abel Hèzou-Wiyao Badassé


Le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) reste préoccupé par la vie chère au Togo. Lundi 30 mai 2022, le PPI fait des propositions en huit (08) points, au gouvernement pour juguler la crise dans le pays.

Face à la vie chère, le gouvernement a pris des mesures dont la suspension des remboursements de prêts, la suspension des tickets de marchés, la baisse du taux d’intérêt des prêts du FNFI, la suppression de la TVA sur certains produits de base et le plafonnement des produits agricoles.

Selon Abel Hèzou-Wiyao Badassé, secrétaire général du PPI, bien que salutaires, les mesures restent largement insuffisantes pour atténuer les effets de la crise dans le pays.

« Le PPI fait le constat que le gouvernement n’a pas prévu une solution au cas où les agriculteurs, les revendeurs ou revendeuses refusaient de vendre leurs produits. Le fait que le gouvernement ne peut pas en une conscience claire répondre à cette question montre combien ses solutions d’approche ne cadrent pas avec la réalité que vivent les Togolais », a-t-il expliqué.

Ainsi, le parti propose aux Togolais et au gouvernement des solutions axées sur huit (8) points pour un réel changement des conditions de vie des populations.

Dans un premier temps, il invite le gouvernement à rende régulier le 13ème mois des fonctionnaires et rembourser ceux qui ont déjà fait le paiement total ou partiel des prêts accordés par le chef de l’Etat aux fonctionnaires. Aussi appelle-t-il au payement d’un 14ème mois régulier à tous les fonctionnaires de l’Etat qui ont un salaire de plus de 100.000 FCFA/mois.

Pour le PPI, le gouvernement devra payer un demi quatorzième mois à tous les fonctionnaires de l’Etat qui ont un salaire compris entre 100 et 200 mille/mois et suspendre les péages sur toute l’étendue du territoire au moins pour six (6) mois.

Par ailleurs, le secrétaire général du PPI exige l’instauration des allocations de chômage, d’étendre les allocations familiales aux foyers les plus nécessiteux conformément au programme d’Assistance Familiale pour l’Ascension Sociale (AFASO) pour augmenter le pouvoir d’achat des populations.

A en croire le PPI, l’Assemblée nationale doit voter un projet de loi relevant le SMIG à au moins 50.000 FCFA et l’indexer à l’inflation.

« Pour le PPI, la flambée actuelle des prix des produits de première nécessité, surtout des denrées alimentaires est due en partie à l’augmentation des taxes sur les péages et sur les produits pétroliers…Et le peuple Togolais ne serait pas dans la situation actuelle si les propositions contre la pauvreté et la vie chères faites par le PPI en juillet 2022 avaient été prises en compte », a rappelé M. Badassé avant d’ajouter : « Aujourd’hui encore les solutions du PPI contenues dans ce plan Coranique sont d’actualité. C’est pourquoi le PPI invite le gouvernement à s’approprier ce programme qui constitue le vrai changement et la vraie alternance ». 

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire