Tél:+228 92 42 51 78
latest

21 mai 2022

UITA-Togo : Des travailleurs s’approprient le nouveau code du travail



L’Union Internationale des Travailleurs et Travailleuses de l’Alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie-Restauration, Catering, du Tabac et des Branches Connexes (UITA-Togo) sensibilise sur les fondamentaux du nouveau code de travail en vigueur au Togo. Samedi 21 mai 2022 à Lomé, la coordination nationale a échangé avec les membres et affiliés de l’UITA-Togo sur les avancées et régressions dudit code de travail.

Placés sous le thème : « Les innovations de la loi portant nouveau code du travail au Togo : avancées et régressions », les échanges ont permis d’analyser les avancées et régressions du nouveau code du travail comparé à l’ancien code.

Promulgué en juin 2021, le nouveau code de travail est quelque fois au centre des controverses.

« Ce code protège-t-il plus les travailleurs qu’avant ou bien fait-il plutôt une part belle au patronat et à l’Etat ? Cette interrogation est d’autant plus légitime que nous assistons à des actes d’intimidations des dirigeants d’entreprises et même l’Etat contre les travailleurs. En effet, il n’est pas rare de voir les employeurs et l’Etat se baser sur ces nouveaux textes pour sanctionner voire licencier les travailleurs pour les mêmes faits qui n’étaient pas passibles de ces décisions au vu de l’ancien code », fait constater Yawovi Bissiliou Alawoe, coordonnateur des projets UITA-Togo.



Selon Kakomkate Essoham, inspecteur du Travail à la Direction du travail et des lois sociales, le nouveau code est une avancée sociale dans le monde du travail au Togo.

« Le nouveau code de travail contient beaucoup d’innovations. A travers cet atelier, nous allons nous appesantir sur les grandes innovations qui marquent des avancées sur le plan social. Après cette analyse, on aura à aborder ce qui peut s’appréhender comme des régressions ou insuffisance », a-t-il déclaré.

En effet, si le code du travail est important pour l’employeur, il l’est aussi pour l’employé. Raison de plus pour que le contenu et les dispositions à prendre pour son application au quotidien soient maitrisés par les uns et les autres.

« Au sortir de cet atelier, nous devrons être en mesure d’exploiter à notre avantage, les nouvelles dispositions contenues dans le nouveau code du travail », a lancé M. Alawoe.

Pour Achille Yawo Nyanutsè, secrétaire général du SYNIAT, la formation sur les fondamentaux du nouveau code de travail permettra aux travailleurs de connaitre leurs droits et devoirs afin de mieux se défendre.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire