Tél:+228 92 42 51 78
latest

30 juin 2022

Togo : La FNGPC COOP-CA travaille à la relance de la production cotonnière




La Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton (FNGPC COOP-CA) a tenu mercredi 29 juin 2022 à Lomé, son Assemblée générale ordinaire exercice 2021-2022. Consacrée au bilan, elle a été aussi, l’occasion pour les contonculteurs de définir des stratégies pour augmenter la production cotonnière au Togo.

Premier produit d’exportation agricole au Togo, le coton occupe une place de choix dans le développement économique du pays.

Ainsi, depuis quelques années, la FNGP COOP-CA, le gouvernement et le groupe OLAM ne manquent pas d’initiatives pour maintenir le cap de la productivité.

En effet, compte tenu de son positionnement, le coton demeure une culture stratégique pour le développement du pays. Mais force est de constater que la production nationale subit de plus en plus un ralentissement avec une production passée de 65.185 tonnes à la campagne 2020-2021 à 52.528 tonnes pour la nouvelle campagne traduisant une baisse de 2,84%.

Selon Dindiogue Konlani, directeur de cabinet du ministère de l’Agriculture, cette baisse est liée à l’irrégularité des pluies.

« Mais plusieurs initiatives sont prises pour la relance du secteur. Il s’agit notamment des dispositions prises pour garantir un prix rémunérateur aux producteurs, améliorer la productivité et le rendement et agrandir des espaces dédiés aux cotons. Aussi sera-t-il question de mettre à disposition des producteurs, des intrants pour accroître la production et trouver des solutions durables aux problèmes qui minent le secteur » a-t-il indiqué.

Autres réformes en œuvre

Pour Koussouwè Kouroufei, président du Conseil d’administration de la FNGPC COOP-CA, les réformes ont permis à la fédération d’augmenter sa part dans l’actionnariat de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT).

« Durant ces trois dernières années, nous avons entrepris des réformes en profondeur avec le gouvernement à l’arrivée du groupe OLAM, le nouvel actionnaire majoritaire. Avec l’arrivée du nouvel actionnaire, la Fédération s’est vue accroitre sa part dans la société… Aujourd’hui, nous pouvons vous dire que la fédération qui avait 40% de part sociale avec 100 millions FCFA dans la société cotonnière, a augmenté sa part. Suite aux réformes, la participation de la fédération a été renforcée et portée à six (6) milliards FCFA ce qui représente 25% du capital social », a-t-il déclaré.

Aussi relève-t-il d’autres initiatives telles que l’acquisition de matériel pour accroitre la production et la construction de siège régional des cotonculteurs à Lomé.

Par ailleurs, le prix du kilogramme de coton graine est relevé à 300 FCFA et le prix des intrants stabilisé pour motiver les contonculteurs à augmenter la production.

Rappelons que les délégués des cinq régions administratives du pays étaient représentés à l’AG de Lomé.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  


« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire