Tél:+228 92 42 51 78
latest

6 juin 2022

Togo : Les mesures prises contre la cherté de la vie



Il ne faisait aucun doute, face à la cherté de la vie due à la flambée des prix des produits de première nécessité, que le chef de l’Etat et ses collaborateurs allaient réagir. La réjouissance populaire fut grande le 27 avril 2022, jour de la commémoration du 62ème anniversaire de l’indépendance du Togo, moment choisi par les dirigeants pour annoncer des décisions destinées à soutenir le pouvoir d’achat des citoyens, partout où ils se trouvent.

Les principaux ministères en charge des secteurs d’activités stratégiques ont desserré l’étreinte qui étouffait à petit feu les populations. Au niveau de la Fonction publique, une avance d'un mois de salaire avait été accordée en début d’année aux fonctionnaires du secteur public, parapublic ainsi qu’aux retraités. Les remboursements de cette avance sont suspendus, à compter du mois de mai 2022 jusqu'à la fin de l'année.

Un commerce libéré de taxes de tickets

Une autre aide offerte est la suspension du paiement des taxes de tickets de marché, à partir du 1er mai 2022 pour une durée de trois (03) mois. Cependant, la mesure ne concerne pas les loyers de boutiques et de magasins puisqu’une subvention étatique va être accordée aux structures de gestion des marchés (Epam, mairies) pour combler le manque à gagner.

Uniformisation des prix des produits locaux

En ce qui concerne le maïs, le sorgho, le haricot, le petit mil et le riz, les prix ont été plafonnés dans toutes les régions pour lutter contre la surenchère. Dans le Grand Lomé par exemple, le bol de maïs de 2,5 kg qui était vendu à 700 francs est ramené à 650 francs. Le riz local de 25 kg est descendu à 16 500 francs, contre 17 500 francs CFA auparavant.

S’agissant des produits importés (huile végétale, lait, farine de blé, concentrés de tomate), les prix ont été plafonnés et surtout exonérés de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à l'importation. Un numéro vert (8585) a été mis à disposition pour la dénonciation des pratiques anormales.

Allègement du remboursement des crédits

Les dirigeants ont pris sur eux de baisser les taux d'intérêts des services du FNFI de 02 points sur le territoire, surtout dans les zones les plus vulnérables. La mesure est valable pour tous les crédits obtenus depuis le 1er janvier 2022. Ces initiatives rappellent d’autres précédentes : le subventionnement des produits pétroliers (29 milliards) et le gaz domestique (11 milliards) entre 2020 et 2022, l’exonération du paiement de la TVA (05 milliards) sur le riz, le maintien des prix du pain grâce à un subventionnement de 06 milliards de francs CFA, etc.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire