Tél:+228 92 42 51 78
latest

12 juin 2022

UL : Des universitaires travaillent au développement de l’Afrique



La Faculté des sciences de l’homme et de la société (FSHS) de l’Université de Lomé (UL) accueille la rencontre scientifique de la Chaire de l’UNESCO. La rencontre ouverte aux universitaires de dix (10) pays, porte sur des réflexions du développement de l’Afrique.

De nos jours, le monde s’enfonce davantage dans des situations d’incertitudes liées à une série de vulnérabilité que sont le réchauffement climatique, l’extrémisme violent, les pandémies pour ne citer que ces fléaux.

Ainsi, par les travaux des ateliers « Des jeunes chercheurs et la journée d’étude internationale de la Chaire UNESCO : Défis partagés du développement, savoir, comprendre, agir de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne », la Chaire de l’UNESCO entend apporter sa contribution au développement du continent.

Placés sous le sous thème : « La jeunesse Africaine face aux défis et transformation en Afrique », les travaux de Lomé s’inscrivent dans le cadre de l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Au-delà, la rencontre ouverte vendredi 10 juin 2022, à Lomé par Prof Majesté Ihou Wateba, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, est une occasion pour la communauté universitaire de faire l’état des lieux des différents engagements pris par les Etats du continent.

Aussi devra-t-elle permettre de réfléchir sur la jeunesse et les défis auxquels elle est confrontée.

Selon Edinam Kola, doyen de la FSHS, il n’y a pas de développement sans recherche.

« Il n’y a pas de développement sans la recherche. Le but de la recherche c’est de réussir à identifier les problèmes, de les problématiser et d’adopter une méthodologie conséquente devant permettre aux décideurs de prendre des informations les plus fiables en vue des décisions les plus adéquates.  Et l’événement qui nous réunit est très remarquant. Nous avons une représentation de plus de dix pays. Elles sont composées de jeunes chercheurs, enseignants chercheurs, enseignant chercheurs formateurs et séniors qui ont pour but d’amener leurs jeunes vers la maitrise des outils de recherches adéquates et performantes pour l’atteinte des ODD », a-t-il indiqué.

A l’occasion, Prof Wateba a renouvelé l’engagement du gouvernement à soutenir les recherches et maintenir les universités togolaises plus compétitives.

Bien que jeune dans la Chaire UNESCO, l’Université de Lomé a déjà été distinguée du prix de recherche innovante de la Chaire de l’UNESCO, du prix de la meilleure recherche doctorale édition 2021 et du 2ème prix de jeune chercheur.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire