Tél:+228 92 42 51 78
latest

2 juil. 2022

Jean-Pierre Fabre : "Ce qui se fait au Togo comme décentralisation est une blague"

Jean-Pierre Fabre 


La municipalité de Golfe 4 va désormais gérer les marchés de Gbonssimé et d’Adawlato. Face à la presse jeudi 30 juin 2022 à Lomé, Jean-Pierre Fabre, maire de Golfe 4 a présenté le bilan des trois (03) ans d’exercices de son exécutif et dénoncé la conduite de la décentralisation au Togo.

Trois ans après leur installation, le conseil municipal de Golfe 4 a échangé jeudi à Lomé, avec la presse sur le bilan des trois (03) ans de ses activités et des dossiers qui l’opposent depuis quelques temps à l’autorité de tutelle.

Selon Isabelle Améganvi, adjoint au maire de Golfe 4, l’exercice 2021 s’est soldé par un budget excédentaire de plus de deux (2) milliards FCFA.

« Avec ce budget excédentaire, nous avons décidé de rebâtir le marché d’Ahanoukopé et construire un bloc de maternité moderne au CMS Woétrivikondji. Aussi, nous avons lancé des appels pour l’acquisition des engins de génie civil pour l’aménagement de la commune et construire un garage devant les abriter. Les marchés de 2021 en cours d’exécution seront également pris en compte dans ce budget excédentaire », a-t-elle précisé.

Quid des dossiers poignants

Depuis quelques mois, l’exécutif de Golfe 4 et l’autorité de tutelle sont à couteau tiré sur certains dossiers relatifs à l’adressage des rues et l’Etablissement Public Autonome pour l’Exploitation des Marchés de Lomé (EPAM).

Pour Jean Pierre Fabre, maire de Golfe 4, les textes qui régissent la décentralisation sont clairs.

« L’adressage est du ressort des communes et les textes sont clairs. Ce qui se fait au Togo comme décentralisation est une blague. Au lieu de s’en tenir aux textes, on préfère habiller le coup de force avec la loi en passant à l’Assemblée nationale. Vous voulez décentraliser, sans vouloir démocratiser, vous ne pouvez rien réussir » a-t-il indiqué.

A la question de savoir si l’adressage des rues est une priorité de l’heure ? Fabre répond : « L’esclave et le maître n’ont pas les mêmes priorités.  Quand l’un cherche à se libérer, l’autre cherche à le garder sous oppression ».

Revenant sur le retrait des marchés relevant de son ressort territorial à l’EPAM, le maire renvoie aux dispositions qui fondent la décentralisation au Togo.

Notons qu’au nombre des marchés dont la gestion est retirée à l’EPAM se trouve les marchés de Gbonssimé et d’Adawlato.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire