Tél:+228 92 42 51 78
latest

24 juil. 2022

La scolarisation de la jeune fille togolaise promue à suffisance



La politique de développement mise en œuvre au Togo n’exclut pas les femmes, en l’occurrence la jeune fille en milieu scolaire. Pour le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, il ne fait aucun doute qu’elles font partie des forces naturelles qui peuvent accélérer l’émergence. A partir de cette conviction, des conditions sont créées pour leur épanouissement.

Le Togo a un taux d’accès à l’école de plus de 94%, ce qui fait de lui l’un des pays les plus scolarisés dans la zone Uemoa, avec une grande proportion de filles inscrites à l’école. S’agissant du taux d’achèvement de l’école primaire, on l’évalue à 89%.

La jeune fille apprenante soutenue

Aujourd’hui, les frais de scolarité n’existent plus à l’école préscolaire et primaire. Par conséquent les filles sont davantage scolarisées depuis 2008. Ces dernières années dans les collèges et lycées publics, la scolarité des filles et moindre par rapport à celle des garçons.

Mais encore, l’Etat a totalement supprimé les frais scolaires dans les établissements publics pour l’année 2021-2022. Sur les 3 000 000 d’apprenants qui ont repris le chemin des cours en septembre 2021, toutes les filles inscrites ont étudié sans rien payer.

De façon continuelle, des moyens sont mis en place pour lutter contre les préjugés, protéger les apprenantes contre les grossesses précoces, combattre les violences physiques et/ou sexuelles sous toutes leurs formes, éradiquer la discrimination en milieu éducatif, etc.

Forte inscription des filles

C’est une conséquence directe des mesures sociales. 140 575 candidats se sont inscrits au Brevet d’études du premier cycle (BEPC), session de juillet 2021. Parmi eux, il y a 64 917 filles. En 2022, les garçons et les filles candidats au même examen sont de 157 169.

Pour le Baccalauréat première partie (BAC 1), ils étaient 61 910 candidats lors de la session de juin 2021. Le nombre de candidates est par exemple passé de 23 477 en 2020 à 25 106 en 2021, soit une hausse de 6,93% qui représente 1 629 filles supplémentaires. Pour la session de mai 2022, ce sont 75 427 garçons et filles qui se sont inscrits.

Au niveau du Certificat d’études du premier degré (CEPD), 209 172 candidats dont 102 242 filles et 106 930 garçons ont composé pour la session de 2022. Fini l’époque où l’école est "fermée" aux filles qui étaient contraintes de rester à la maison pour s’occuper des tâches ménagères.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire