Tél:+228 92 42 51 78
latest

22 juil. 2022

Les bases de l’enseignement bilingue en Afrique posées à Lomé



Lomé abrite un symposium des acteurs du système éducatif de la sous-région sur l’enseignement bilingue. Ouverte jeudi 21 juillet 2022, la rencontre permettra de faire le bilan de l’enseignement bilingue et de définir des stratégies pour sa promotion sur le continent.

Souvent marginalisées dans l’éducation scolaire, les langues maternelles sont pourtant déterminantes pour l’apprenant.

Ainsi, pour analyser les avancées enregistrées avec le programme Ecole et Langue Nationale en Afrique (ELAN), dont le Togo est bénéficiaire, un symposium se tient depuis jeudi sur la problématique à Lomé.

Qu’attendre du symposium ?

Organisée par le ministère des Enseignants primaire, secondaire, technique et de l’artisanat en collaboration avec l’UNESCO-BIE, la CONFENEN et l’OIF-IFEF, la rencontre de Lomé permettra de définir des stratégies de réformes pour promouvoir l’éducation bilingue sur le continent, mettre sur table les résultats obtenus, les analyser et d’en ressortir les forces et faiblesses en vue de l’amélioration de la mise en œuvre du programme.

Aussi sera-t-il question de faire des propositions pour renforcer la dimension culturelle dans l’enseignement bilingue et introduire dans les curricula, des réformes pour une éducation scolaire durable.

« Nous avons montré que l’enseignement bilingue a fait ses preuves. Les évaluations étaient pertinentes et très encourageantes. Maintenant, on veut passer à l’étape d’après, celui de savoir, comment on fait pour que cet enseignement soit appliqué. Dans ce symposium, il est donc question de déposer les bases de l’enseignement bilingue », a indiqué Mona Laroussi, directrice de l’OIF-IFEF.

Le Togo et le bilinguisme

Pour Barakpélé Ahiya, secrétaire général du ministère des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, le Togo est l’un des précurseurs du l’enseignement bilingue sur le continent.

« La question de l’intégration du bilinguisme ne se pose pas au Togo. Depuis la réforme de 1975, le Togo a fait le choix d’opter pour les enseignements bilingues. Parce que les structures d’alors ont compris que l’enseignement bilingue est un atout pour l’apprenant. L’enseignement bilingue est une valeur de l’éducation », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Nous voulons aller de façon progressive dans notre système éducatif. Aujourd’hui, la question que nous devons nous poser, c’est savoir, 47 ans après l’intégration du bilinguisme où en sommes-nous ? Une question, qui devra permettre de relever les défis qui s’imposent ».

Bien que précurseur de l’enseignement bilingue, le Togo reste tout de même confronté à l’insuffisance des enseignants dans le domaine. Un défi, que le pays entend relever à travers de nouvelles réformes.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire