Tél:+228 92 42 51 78
latest

12 juil. 2022

Réduction des risques d’inondation au Togo



Les pluies diluviennes attristent chaque année des familles au Togo. Pour limiter au maximum les dégâts liés aux inondations, le gouvernement togolais crée des moyens convenables. Parmi les multiples solutions trouvées, il y a la construction de plusieurs ouvrages d’assainissement ainsi que des systèmes de drainage des eaux pluviales.

Le Togo a revu les priorités et élaboré une stratégie en 2022 pour la réduction des inondations. Dans celle-ci, il mise beaucoup sur les bassins de rétention d’eau.

Rendre la capitale sûre

Des bassins de rétention des eaux pluviales existent dans plusieurs quartiers de la ville de Lomé. 04 autres sont en construction sur le long de la route Lomé-Kpalimé et d’autres dans le Grand Lomé. La nouvelle stratégie de gestion des catastrophes pour le compte de l’année va faire accélérer les travaux de réalisation des bassins engagés sur le territoire.

Outre les bassins, il y a l’entretien des ouvrages d’assainissement et la sensibilisation, des tâches assurées par l’Agence nationale d’assainissement et de la salubrité publique (Anasap). Aussi, le Togo a mis en place le 4ème lac, une réalisation comprise dans un vaste projet d’aménagement urbain qui a coûté 35 milliards de francs CFA. C’est pour protéger les populations qui vivent dans les quartiers périphériques de ce lac, soit 300 000 personnes.

Perspectives favorables

Certes, l’exécutif a fait des progrès ces dernières années pour réduire la vulnérabilité des populations face aux inondations dans de nombreuses zones urbaines ; mais cela ne les empêche pas de continuer la lutte avec plus de vigueur.

Par exemple, un projet de construction des ouvrages de drainage des eaux pluviales a été initié en 2021. Le coût du projet est estimé à près de 05 milliards. Il comporte des travaux dont le but est de réduire des inondations dans la zone Auba. En clair, un collecteur principal d’une longueur d’environ 1 600 m sera construit et enterré pour le drainage des eaux pluviales de la zone.

Un second projet va permettre d’aménager, d’assainir et de bitumer 14,34 km de rues urbaines pour un cout global de 25 milliards de francs CFA. Par ailleurs, la construction des infrastructures n’est pas la seule réalisation pour faire face aux inondations au Togo. De grandes opérations d’assistance sont organisées pour doter de vivres plusieurs dizaines de milliers de ménages victimes de catastrophes naturelles sur l’ensemble du territoire.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire