Tél:+228 92 42 51 78
latest

21 juil. 2022

Togo : 6 partis politiques appellent Faure Gnassingbé à faire de la lutte contre le terrorisme une cause nationale



Les récentes attaques terroristes de la nuit du 14 au 15 juillet 2022, dans les préfectures de Kpendjal et Kpendjal Ouest font réagir des partis politiques. Au nombre de six (06), ces partis de l’opposition condamnent avec fermeté les attaques qu’ils qualifient d’ignobles, lâches et barbares et appellent le gouvernement à faire de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent une cause nationale impliquant toutes les composantes de la société togolaise.

En effet, dans la nuit du 14 au 15 juillet 2022, quatre localités des préfectures de Kpendjal et Kpendjal Ouest ont été ciblées par des attaques terroristes soldées par plusieurs morts et blessés.

Dans un communiqué, les partis politiques ADDI, CPP, MCD, PSR, Santé du peuple et l’UDS-Togo condamnent avec rigueur les attaques, expriment leur sincère compassion et solidarité aux populations endeuillées et rendent un hommage mérité aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dans leur difficile mission.

Préoccupés par la recrudescence des attaques, les partis signataires du communiqué invitent les autorités togolaises à faire de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent une cause nationale.

« La recrudescence des actes terroristes dans les pays en général et dans la région des Savanes en particulier constitue une menace grave pour la paix, la sécurité, la stabilité et la cohésion sociale… C’est pourquoi, les partis en appellent solennellement aux autorités de notre pays à faire de la lutte contre ces actes barbares une cause nationale impliquant toutes les composantes de la société togolaise », ont-ils lancé.

Selon ces six (06) partis politiques, le chef de l’Etat doit prendre des mesures courageuses à la hauteur de la situation.

« Les partis politiques ADDI, CPP, MCD, PSR, Santé du peuple et UDS-Togo lancent un appel pressant au chef de l’Etat afin qu’il prenne des initiatives courageuses à la hauteur de la gravité de la situation sécuritaire de notre pays, tenant compte des préoccupations et des propositions pertinentes des acteurs politiques et de la société civile », ont-ils indiqué.

Rappelons que le communiqué rendu public mercredi 20 juillet 2022, a été signé par Prof Aimé Gogué, Adrien Akouete Beliki, Me Mouhamed Tchassona, Prof Komi Wolou, Dr Georges Kouessan et Antoine Folly.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire