Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 juil. 2022

Togo : Le peuple Guin à l’heure de la réconciliation



La 1ère édition des Retrouvailles du peuple Guin et diaspora s’est tenue samedi 23 juillet 2022 à Agbodrafo, en présence de Nei Futuro Bitencourt, ambassadeur du Brésil au Togo. A l’occasion, les filles et fils Guin ont discuté de ce qui les divise en vue d’aplanir les divergences et pensé à la convergence d’action pour le développement des Guin au Togo.

Cette initiative qui vise à poser les bases de l’apaisement et la réconciliation entre les filles et fils Guin a mobilisé samedi le peuple Guin autour de ses valeurs culturelles.

En effet, depuis quelques années, tout divise le peuple Guin au Togo. Et ceci freine le développement de la préfecture des Lacs.

Ainsi, les Retrouvailles du peuple Guin et diaspora ont permis de mobiliser les Guin et de poser les bases de l’apaisement et de la réconciliation entre les filles et fils Guin au Togo.

Placée sous le thème : « Guin Doua’nefa», l’initiative a réuni les familles princières, les chefs traditionnels, les sages, les prêtres et prêtresses Hounon, les autorités politiques et administratives et les populations des Lacs sous la bannière de la paix, de l’apaisement et de la réconciliation du peuple Guin.

« Un certain nombre de filles et fils Guin ont décidé de travailler à la fin de la désunion afin que tous les atouts soient mis au service du développement et du bonheur du peuple Guin. Il est impératif que nous ayons une synergie des forces afin de réaliser les changements dans tous les domaines où besoin se fait sentir » a déclaré Lucas Folivi Kuevi-Mensah, initiateur de la rencontre avant d’ajouter « Ce que nous envisageons dans le cadre de ces retrouvailles, c’est de converger nos forces à travers les échanges d’idées et les débats pour une recherche commune des processus qui faciliteront le développement harmonieux du peuple Guin ».

Selon le représentant du président des chefs traditionnels de la préfecture des Lacs, les Hounon doivent parler d’une seule voix pour le développement du peuple Guin.

« Les chefs traditionnels et les Hounon sont divisés. On le sait. Le message désormais est que tous les fils du peuple puissent parler d’une seule voie. Cette rencontre fait de nous un seul. Nous devons dès aujourd’hui parler d’une même voie », a-t-il indiqué.

Tout en félicitant les initiateurs des retrouvailles, M. Bitencourt n’a pas manqué de souligner les similitudes de culture qui existent entre les Guin et la population brésilienne.

Par ailleurs, les assises ont recommandé la recherche de solutions aux problèmes qui minent le palais royal de Glidji, en occurrence la mise en place des organes manquant à son meilleur fonctionnement et des démarches en vue de la réconciliation du peuple Guin pour la facilitation de la prise de la pierre sacrée en septembre 2022.

Rappelons que le peuple Guin se retrouve au moins dans 8 cantons de la préfecture des Lacs. Il inclut Agbodrafo, Glidji, Anfoin, Agoègan et Zowla.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire