Tél:+228 92 42 51 78
latest

31 août 2022

Petite Sœur à Sœur s’appuie sur les parents pour contrer la prostitution



L’association Petite Sœur à Sœur (PSAS) accentue la sensibilisation contre la prostitution des jeunes filles au Togo, en mettant l’accent sur « La parenté responsable ». En journée de réflexion mardi 30 août 2022, à Vogan, PSAS a appelé les autorités administratives et traditionnelles de Vo 1, à œuvrer en vue d’éviter la prostitution aux jeunes filles dans la préfecture.

En effet, les jeunes filles n’ont de cesse de s’adonner ces derniers temps à la prostitution dans le pays. Et la plupart, de ces jeunes filles qui se prostituent dans les villes sont sans aucune formation.

Souvent exposées aux grossesses non désirées, aux IST, aux MST et dans le pire des cas à la mort, l’association Petite Sœur à Sœur a décidé de venir en aide à ces filles dans le cadre de son projet : « Amélioration des conditions de vie et de la santé des filles et des jeunes femmes vulnérables et leurs familles ».

Ainsi, la rencontre permettra de susciter l’engagement des participants contre la prostitution des jeunes filles dans la préfecture de Vo.

Aussi est-il question d’informer les participants des conséquences de la prostitution des jeunes filles, d’identifier des actions concrètes à la riposte et de les impliquer dans la mise en œuvre du plan d’action de la journée de réflexion.

Selon Yawo-Akototse Ama, directrice exécutive de PSAS, la lutte contre la prostitution doit être parentale pour plus d’efficacité en vue de permettre aux jeunes de passer à autre chose.

« L’association Petite Sœur à Sœur travaille à permettre aux jeunes filles qui sont dans cette activité de faire d’autres choix pour leur avenir », a-t-elle déclaré.

En ouvrant les travaux, Kokou Gérome Leguede, préfet de Vo, n’a pas manqué d’appeler les participants à la journée de réflexion à amélioration les conditions de vie et de santé des filles.

Rappelons que le projet « Amélioration des conditions de vie et de la santé des filles et des jeunes femmes vulnérables et leurs familles » est soutenu par l’ONG Action Medeor et la BMZ et cible 150 travailleuses de sexe et 50 de leurs partenaires de vie ou boy-friends.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. Tél : (00 228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire