Tél:+228 92 42 51 78
latest

23 août 2022

Togo : Contre les violences faites aux enfants, le gouvernement s’engage



Le ministère de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation mobilise contre les violences faites aux enfants. En collaboration avec l’UNICEF, il a lancé vendredi 19 août 2022 à Lomé, la campagne nationale de sensibilisation sur la prévention des violences, abus et exploitation sexuelle (VAES) des enfants au Togo.

Ouverte par Gani Koffi, directeur de cabinet du ministère de l’Action sociale, la cérémonie a réuni autorités préfectorales, communales et chefs traditionnels autour des stratégies visant la lutte contre les violences faites aux enfants.

Tenue sous la forme d’une table ronde, la rencontre a portée sur : « La situation sur les VAES au Togo et le rôle des acteurs communautaires dans la lutte contre le phénomène », « La protection des enfants contre les VAES : cadre légal togolais », « Les VAES dans les établissements scolaires » et « La prise en charge des victimes des VAES ».

Selon M. Gani, la convention des Nations Unies relative au droit des enfants recommande aux Etats de protéger les enfants contre toute violence.

Cependant au Togo, le tableau de bord de la protection des enfants indique que 615 enfants ont été victimes de viol dont 25 garçons et 47 victimes d’inceste parmi lesquelles figurent 04 garçons.

En 2017, 423 filles ont été victimes de viol, 45 filles victimes d’inceste et 178 victimes d’exploitation sexuelle. En 2018, les données relèvent que 428 enfants ont été victimes de viol dont 84 garçons.

A en croire Casimira Benge, chargé de Programme protection des enfants à l’UNICEF, la situation est plus alarmante dans le monde.

« Il y a une fille sur 10 qui ont subi des violences sexuelles dans le monde. C’est pourquoi nous soutenons le gouvernement dans cette lutte qui constitue également une priorité pour nous. Nous pensons qu’il faut sensibiliser et mobiliser toute la société », a-t-elle soutenu.

Le Togo et la protection des enfants

En effet, pour renforcer la lutte contre la violence faite aux enfants, le gouvernement togolais ne manque d’initiatives. En témoigne les nombreuses mesures dont le renforcement du cadre juridique de protection des enfants, la criminalisation du viol, la mise en place d’un système intégré des enfants victimes de violences et l’opérationnalisation d’un numéro vert Allo 1011 pour dénoncer tout acte de violence.

A cela s’ajoute la mise en place d’un cadre de concertation des enfants, l’allocation d’un fonds de prise en charge des enfants victimes de violence et la formation des acteurs sur la prise en charge des enfants.  

Rappelons que la cérémonie a également connu la présence du préfet d’Agoè qui n’a pas manqué de saluer les efforts du ministre de l’Action sociale pour les engagements pour la protection des enfants.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60Togo : Contre les violences faites aux enfants, le gouvernement s’engage

Le ministère de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation mobilise contre les violences faites aux enfants. En collaboration avec l’UNICEF, il a lancé vendredi 19 août 2022 à Lomé, la campagne nationale de sensibilisation sur la prévention des violences, abus et exploitation sexuelle (VAES) des enfants au Togo.

Ouverte par Gani Koffi, directeur de cabinet du ministère de l’Action sociale, la cérémonie a réuni autorités préfectorales, communales et chefs traditionnels autour des stratégies visant la lutte contre les violences faites aux enfants.

Tenue sous la forme d’une table ronde, la rencontre a portée sur : « La situation sur les VAES au Togo et le rôle des acteurs communautaires dans la lutte contre le phénomène », « La protection des enfants contre les VAES : cadre légal togolais », « Les VAES dans les établissements scolaires » et « La prise en charge des victimes des VAES ».

Selon M. Gani, la convention des Nations Unies relative au droit des enfants recommande aux Etats de protéger les enfants contre toute violence.

Cependant au Togo, le tableau de bord de la protection des enfants indique que 615 enfants ont été victimes de viol dont 25 garçons et 47 victimes d’inceste parmi lesquelles figurent 04 garçons.

En 2017, 423 filles ont été victimes de viol, 45 filles victimes d’inceste et 178 victimes d’exploitation sexuelle. En 2018, les données relèvent que 428 enfants ont été victimes de viol dont 84 garçons.

A en croire Casimira Benge, chargé de Programme protection des enfants à l’UNICEF, la situation est plus alarmante dans le monde.

« Il y a une fille sur 10 qui ont subi des violences sexuelles dans le monde. C’est pourquoi nous soutenons le gouvernement dans cette lutte qui constitue également une priorité pour nous. Nous pensons qu’il faut sensibiliser et mobiliser toute la société », a-t-elle soutenu.

Le Togo et la protection des enfants

En effet, pour renforcer la lutte contre la violence faite aux enfants, le gouvernement togolais ne manque d’initiatives. En témoigne les nombreuses mesures dont le renforcement du cadre juridique de protection des enfants, la criminalisation du viol, la mise en place d’un système intégré des enfants victimes de violences et l’opérationnalisation d’un numéro vert Allo 1011 pour dénoncer tout acte de violence.

A cela s’ajoute la mise en place d’un cadre de concertation des enfants, l’allocation d’un fonds de prise en charge des enfants victimes de violence et la formation des acteurs sur la prise en charge des enfants.  

Rappelons que la cérémonie a également connu la présence du préfet d’Agoè qui n’a pas manqué de saluer les efforts du ministre de l’Action sociale pour les engagements pour la protection des enfants.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire