Tél:+228 92 42 51 78
latest

10 août 2022

Togo : La KAS outille les élus sur la reddition des comptes



Le bureau régional de la Konrad Adenauer Stiftung (KAS) a lancé mardi 09 août 2022 à Lomé, en présence de Matthias Veltin, ambassadeur d’Allemagne au Togo, « Face au peuple ». Organisé en collaboration avec la Faitière des Communes du Togo (FCT) et la Concertation Nationale de la Société Civile du Togo (CNSC-Togo), l’atelier va permettre de renforcer les capacités des élus sur la gestion publique et la mobilisation des citoyens au développement socioéconomique au Togo.

Portée sur les rôles et missions des élus, la rencontre de Lomé vise à améliorer auprès des populations la compréhension des attributions des élus dans un contexte démocratique guidé par la séparation de pouvoir et les principes de responsabilité et de renforcer les capacités des élus locaux en matière de réédition de compte au peuple.

Ainsi, durant trois (3) jours, il sera question de renforcer la capacité des élus sur le cadre juridique de la décentralisation au Togo, le rôle et mission des élus, la participation citoyenne de l’action publique locale, la redevabilité, les outils de gestion et de contrôle du budget communal.

En effet, le maire en tant que chef de l’exécutif des élus locaux a pour mission d’établir le projet d’ordre du jour des séances du conseil municipal, de présider les séances, d’exécuter les délibérations et de coordonner les actions de développement.

Aussi est-il tenu de veiller à la rentrée des impôts, taxes et droits municipaux, de déterminer, en accord avec le conseil municipal, le mode d’exécution des travaux communaux.

Selon Koamy Gomado, maire de Golfe 1 et vice-président de la FCT, la reddition des comptes suppose l’obligation de répondre à l’exercice d’une responsabilité.

« Elle suppose l’existence d’au moins deux parties : une partie qui attribue des responsabilités et une autre qui s’engage, en l’acceptant à faire rapport sur la façon dont elle les a assurées. Ainsi, toute réédition de comptes comporte l’audition des responsabilités, le devoir de déclarer le rendement et la surveillance du rendement par un tiers », a-t-il expliqué.

A en croire Rafael Merz, représentant adjoint de la KAS au Programme Dialogue Politique en Afrique de l’Ouest, les élus doivent avoir à cœur l’intérêt général ou le mieux-être des populations et agir conséquemment à l’aune des principes démocratiques.

« Par rapport aux responsabilités qui leurs incombent, les élus doivent avoir à cœur l’intérêt général ou le mieux- être des populations et agir conséquemment à l’aune des principes démocratiques. Mais ceci n’est pas forcément le cas vu qu’on remarque que faute de connaissance, certains élus vont à l’encontre de ces principes et valeurs pour faire place à des pratiques à l’antipode de leur mission. Il arrive même que certains, faute d’information suffisante, confondent ou maîtrisent peu leur rôle et sèment la confusion et la controverse auprès de leurs populations qui attendent des décisions et actions pour des réponses efficaces à leurs préoccupations », a-t-il indiqué.

En effet, depuis quelques années, le Togo s’est engagé à faire de la transparence dans la gestion des biens publics, son cheval de bataille.

Ainsi, le pays a adhéré à des initiatives, dont la déclaration de Paris sur l’efficacité de l’Aide en 2006, la participation au Foras de Haut Niveau d’Accra en 2008, de Busan en 2011 et de Mexico en 2014.

« Les autorités ont aussi pris l’engagement de renforcer l’efficacité, la coordination, la mobilisation et la gestion de l’aide au développement, afin d’assurer la transparence, gage de l’ancrage de la démocratie. Ces mêmes dispositions doivent davantage s’enraciner dans la gestion quotidienne de nos territoires. C’est d’ailleurs ce qui justifie la participation très active des élus à cet atelier d’importance capitale », a-t-il indiqué.

Rappelons que « Face au peuple » réunit les élus locaux, les députés et des acteurs de la société civile en vue de faciliter la collaboration et le dialogue entre les élus et favoriser un retour d’information entre le législateur et l’exécutif local dans le but de mieux cerner les aspirations citoyennes.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire