Tél:+228 92 42 51 78
latest

3 août 2022

Togo : Une conférence-débat pour accélérer l’égalité genre



La ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme Adjovi Lolonyo Apédoh-Anakoma a ouvert mardi 02 août 2022 à Lomé, une conférence-débat sur l’égalité genre au Togo. Organisée par les associations Femmes d’Action et Cœur Solidaire en collaboration avec le ministère chargé de la promotion de la Femme et le PNUD, elle vise à garantir une participation totale et efficace des femmes au développement politique, économique et social en Afrique.

Placée sous le thème : « Briser les barrières pour accélérer l’égalité genre au Togo », la conférence-débat a mobilisé des personnalités dont la ministre de l’Action sociale, Memounatou Ibrahima, vice-présidente de l’Assemblée nationale, Prof Kouméalo Anate présidente de Cœur Solidaire, Mactar Fall représentant-résident adjoint du PNUD et de Olatokunbo Ige, DG de de UTRADER.

Selon Mme Apédoh-Anakoma, le thème retenu vient enrichir les réflexions concernant les défis à relever pour atteindre l’égalité genre au Togo.

« Nous saluons la pertinence du thème au centre des discussions de ce jour, qui nous invite à plancher sur les barrières qui empêchent les femmes d’évoluer. Cette rencontre est surtout opportune, un an après le forum organisé le 02 août 2021 par les deux associations Femmes d’action et Cœur Solidaire sur le thème : Pour plus d’engagement en faveur de la protection de la femme et de l’enfant au Togo. Je rappelle que l’objectif était de mobiliser l’ensemble des acteurs sociopolitiques pour une meilleure lutte contre les violences de toutes sortes dont sont victimes les femmes et les enfants de notre pays », a-t-elle indiqué.

Quelques engagements du gouvernement

Engagé à promouvoir l’égalité genre au Togo, le gouvernement ne manque pas d’initiatives. Il s’agit entre autres, la loi portant nouveau Code pénal, la loi portant Code des personnes et des biens et celle portant Code du foncier et domanial.

Au-delà, s'ajoute la création du ministère de l’inclusion financière, la création d’un Fonds national pour la finance inclusive (FNFI), le projet d’autonomisation économique des femmes rurales du Togo et le projet d’appui à l’alphabétisation fonctionnelle des femmes qui permet aux femmes de réinvestir les acquis de l’alphabétisation dans leurs activités quotidiennes.

Rappelons que la tenue de ladite conférence-débat s’inscrivait dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA).

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire