Tél:+228 92 42 51 78
latest

5 août 2022

VaRRIWA : Des projets tiers lancés pour booster l’innovation au Togo

Prof Majesté Ihou Watéba


Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Prof Majesté Ihou Watéba a lancé jeudi 4 août 2022 à Lomé, les projets tiers du Valorising Research Results and Innovation in West Africa (VaRRIWA). Au nombre de quatre (4), lesdits projets vont contribuer à la création d’un environnement incitatif au transfert de technologies et à l’innovation durable au Togo.

En effet, depuis 2019 et à l’issue de l’appel à propositions du Fonds Afrique Caraïbe Pacifique (ACP) pour l’innovation, le Togo bénéfice dans le cadre du projet VaRRIWA de quatre (4) projets tiers. Il s’agit de la formation à la Valorisation des Résultats de la Recherche et de l’Innovation au Togo (For-VaRRITO), la mise en place du Centre d’Accompagnement à la Valorisation des Résultats de la Recherche-Innovation dans le domaine des Sciences et technologies au Togo (CAVRIS) à l’Université de Kara, la mise en place d’une Unité de Valorisation des Innovations Agricole et Agroalimentaire (UVI2A) à l’ITRA puis du projet de renforcement du cadre de Partenariat entre les acteurs Publics et Privés pour le financement et la Valorisation des Résultats de la Recherche et l’Innovation (PPP-VRI) à l’Université de Lomé.

Au lancement, VaRRIWA a été présenté dans sa globalité ainsi que les quatre projets tiers du Togo.

VaRRIWA pour promouvoir l’innovation

Pour Kokou Kouami, directeur national de l’Innovation, la recherche se fait beaucoup mais on ne la valorise pas assez.

« La question est de savoir si la recherche qu’on fait est assez valorisée ? Est-ce que ça dégage de l’économie ? Est-ce que ça créée de la valeur ajoutée ? Et c’est de ça qu’il s’agit. Il s’agit d’inciter les chercheurs et universitaires à aller vers des produits commercialisables sur le marché et à créer de l’emploi. Il s’agit de savoir qui est chercheur, qui fait quoi ? Et quels sont les besoins en matière de recherche et de l’innovation. Donc le projet c’est d’inciter les jeunes à créer, à innover. Si nous inventons et faisons des recherches exploitables, les industries peuvent s’en accaparer et moderniser leur fonctionnement pour créer plus d’emploi et de richesse », a-t-il indiqué.

Notons que le projet VaRRIWA qui est une composante du Programme des Recherche et d’Innovation de l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) bénéficie également de la contribution financière de l’UE. En Afrique de l’Ouest francophone, il est implémenté en partenariat avec quatre (4) pays dont le Togo, le Bénin, le Burkina Faso et le Sénégal.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire