Tél:+228 92 42 51 78
latest

6 sept. 2022

Produits pétroliers : Forte subvention et protection des consommateurs au Togo



La hausse du prix du baril de pétrole a entrainé une augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe dans tous les pays du monde. Le Togo fait partie des pays où le prix de l’essence est en dessous de 700 francs CFA le litre.

Si le prix de l’essence à la pompe n’a pas atteint la barre des 700 francs CFA le litre au Togo comme dans la plupart des pays de la sous-région, c’est parce que le gouvernement a subventionné l’achat des produits pétroliers, et de façon conséquente.

Avec des milliards de francs CFA

Les subventions accordées par les pouvoirs publics togolais sur le carburant ont franchi la barre des 12 milliards de francs CFA, rien que pour le mois d’avril 2022. Alors que de janvier 2019 au 31 mai 2021, la subvention de l’Etat vis-à-vis des produits pétroliers est évaluée à plus de 13 milliards de francs CFA, selon le ministère du Commerce.

Actuellement au Togo (juillet 2022), le prix du litre d’essence coûte 625 francs CFA. Selon le gouvernement, sans la subvention de l’achat des produits pétroliers, le super sans plomb, s’il fallait le vendre au coût réel, coûterait 851 francs CFA le litre.

Contrôle dans les stations-services

Suite à des rumeurs faisant état de possibilité de fraudes au niveau des mesures et jauges de carburant, le ministère du Commerce, à travers la Direction de la métrologie légale, a lancé au cours du mois de juillet 2022 des activités de contrôles surprises dans les stations-services.

Il s’agit de descentes inopinées qui s’inscrivent dans le cadre de la vérification périodique des instruments de mesure utilisés dans les opérations commerciales. Ces contrôles permettent de s’assurer que les instruments de mesure utilisés par les pompistes des stations-services sont conformes, exacts, justes et fidèles.

Tout est correct

A Lomé, les inspections ont permis de contrôler certains indicateurs sur plusieurs distributeurs d’essence. La plupart des stations sont réglo. Après contrôle dans certaines stations-services, le ministère en charge du Commerce a prévenu que des sanctions, des amendes pouvant atteindre 10 millions de francs CFA (voire l’emprisonnement) sont prévues pour ceux qui essaieraient de doubler les clients. De quoi dissuader les stations qui seraient tentées par le vol.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. Tél : (00 228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire