Tél:+228 92 42 51 78
latest

7 sept. 2022

Quand la diplomatie s’invite dans la gestion de l’eau

Le Nil


L'eau est d'une importance capitale à l’existence de l’Homme. Souvent source de conflit mais également de paix, de coopération et de sécurité, sa gestion fait parfois appel à la concertation pour sa disponibilité et son accessibilité à tous. Il s’agit de l’''hydrodiplomatie'' qui permet de rassembler autour de la table tous les acteurs liés à la gestion d’une ressource partagée. 

Cette diplomatie de l’eau qui engage le dialogue entre les acteurs permet à ce que la gestion d’une ressource partagée (eau) ne soit plus source de conflit dans le monde.

En effet, l’''hydrodiplomatie'' se joue à l'international, autour des bassins transfrontaliers, au niveau national (PNE) et au niveau des bassins versants nationaux (GIRE).

Si de nos jours, elle a fait du chemin, la Conférence des Nations Unies sur l'Environnement en 1972 à Stockholm, en est pour quelque chose.

Elle s’est renforcée à la Conférence des Nations sur l'Eau de Mar Dei Plata en 1977, la Conférence sur l'Eau et l'Environnement en 1992 à Dublin, la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable à Rio, la Convention des Nations Unies sur les Cours d'Eau et la Convention sur la Protection et l'Utilisation des Cours d'Eau UNECE en 1992. 

Ainsi, ces différentes conférences et conventions ont permis à la communauté internationale de prendre des résolutions et engagements portant sur les normes légales concernant l'eau, son utilisation équitable et raisonnable dans le monde.

Aussi ont-elles permis d'instaurer l'obligation pour les États riverains de conclure des accords et conventions pour l'utilisation des cours d'eau partagés.

Parlant du cadre et défis de la diplomatie de l'eau, dans le cadre de l’atelier organisé par Africa 21 pour son Réseau des journalistes africains spécialisés sur le développement durable et le changement climatique du 15 au 19 août 2022, à Dakar au Sénégal, Dr Tobias Schmitz, Diplomate de l'eau, la diplomatie de l’eau a également permis d’instaurer depuis 1997, le Forum Mondial de l'Eau qui se tient chaque trois (03) ans, sur la gouvernance de l'eau.

Et fort de son succès, l'Assemblée générale des Nations Unies a reconnu en 2010, le droit humain à l'eau et adopté l’agenda 2030 pour l'élargissement des engagements liés à l'eau douce et son accessibilité dans le monde.

L'objectif étant d'assurer l'accès qualitatif et durable de l'eau, ces engagements ont été renouvelés au 9ème Forum Mondial de l'Eau (FEM) tenu en 2022 à Dakar, par le ''Blue deal'' et à la 2ème Conférence de haut niveau sur l'Eau et le Développement durable sanctionnée par la Déclaration de Dushanbe.

Rappelons que le prochain rendez-vous, pour renforcer la diplomatie de l'eau dans le monde se tiendra en mars 2023, à New York aux Etats-Unis d’Amérique.

Thierry AFFANOUKOE

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. Tél : (00 228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60.

Crédit Photo: Le Nil (Internet)

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire