Tél:+228 92 42 51 78
latest

7 sept. 2022

Santé : 206 milliards de francs dépensés entre 2019 et 2021



Le secteur de la santé est suffisamment financé au Togo. Le contraire serait plutôt étonnant, surtout pour un pays qui porte ses désirs vers l’émergence, capable d’assurer durablement un mieux-être. La santé n’a pas de prix; mais elle a un coût que les pouvoirs publics aident les populations à supporter avec des programmes sociaux et des mesures constantes de gratuité ou de réduction des dépenses.

Parvenir à la couverture sanitaire universelle est l’une des ambitions présentes dans la feuille de route gouvernementale. Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé est convaincu qu’il ne peut pas avoir de pays émergent sans une population en bonne santé. Que ce soit des enfants, jeunes, femmes enceintes, adultes ou personnes du troisième âge, le système sanitaire est inclusif.

Des dépenses régulières

La direction générale du Budget et des Finances a communiqué qu’entre 2019 et 2021 par exemple, une somme de 206 milliards de francs CFA a été injectée dans le secteur de la santé.

L’argent a permis de mettre en œuvre et/ou d’optimiser les différents projets et programmes réalisés par l’Etat. Ce montant utilisé en 03 ans traduit une tendance haussière d’environ 44% par rapport aux dépenses précédentes liées à la santé des citoyens dans le pays.

Une enveloppe alourdie chaque année

Le document officiel renseigne qu’en 2019, les dépenses effectuées sont d’environ 45 milliards de francs CFA. L’année suivante (2020), ce sont plus de 81 milliards de francs CFA qui ont été injectés dans le système pour prendre en charge les habitants, ce qui équivaut à une augmentation de 80%. En 2021, les dépenses se sont situées dans la même tranche qu’en 2020 avec un montant d’à peu près 80 milliards de francs CFA. En ce qui concerne 2022, il est prévu que 104 milliards de francs soit utilisés, soit une hausse de 30% par rapport à la somme de 2021.

Prochaines années

L’Etat a fait des prévisions pour les 03 années à venir. Elles sont à hauteur de 243 milliards de francs CFA, en fonction de 115 milliards en 2023, 63 milliards en 2024 et 63 milliards en 2025. Ces sommes colossales couvrent les programmes sanitaires, la construction et réhabilitation des infrastructures, les prises en charge gratuites (Wezou, School Assur, les prestations de l’Inam…).

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. Tél : (00 228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire